Dialogus pour les profs

 

Vous êtes un(e) enseignant(e) et vous aimeriez que vos élèves écrivent à quelques-unes de nos personnalités? Aucun problème. Ça nous fera même plaisir. Nous vous demanderons toutefois de respecter quelques petites consignes, question de nous assurer que tout se passe bien. Lisez ce qui suit. Si des points restent obscurs, écrivez à notre responsable de la rubrique

Faire un projet scolaire avec Dialogus, est-ce que c’est gratuit?

Absolument. Chez Dialogus, il n’y a que le café qui ne soit pas gratuit.

Est-ce que ça s’adresse à tout le monde?

Oui, à tout le monde.  De la petite à la grande école, tous les profs y trouveront leur compte.

Est-ce qu’il faut que je sois un prof d’histoire pour monter un projet avec Dialogus?

Pourquoi cette question? Nous accueillons les projets de profs d’histoire, bien sûr, mais aussi de français et de littérature, de philosophie et de musique, etc. 

Comment savoir à quelles personnalités mes élèves pourront écrire?

La première étape, c’est de regarder quelles personnalités sont disponibles au moment de votre projet. Les personnalités qui sont inscrites dans les sections «archives temporaires» et «archives» ne sont pas disponibles. Si vos élèves écrivent à ces personnalités, ils ne recevront aucune réponse.

Une fois cette vérification faite, le prof doit faire une liste des personnalités choisies pour le projet et la faire parvenir au responsable de la rubrique. Si le prof souhaite choisir toutes les personnalités disponibles, il n’a qu’à l’indiquer. De là, le responsable de la rubrique écrira aux personnalités sélectionnées pour leur demander de donner priorité aux lettres de vos élèves.

C’est tout?

 Ce n’est pas tout, non. En faisant parvenir la liste des personnalités qui seront sollicitées, il est demandé au prof de nous indiquer :

- le nombre d’élèves qui participeront au projet

- les dates approximatives de début et de fin du projet

Notez aussi que certains personnages abreuvés de questions toujours identiques ne répondent plus la cent millième fois qu'on leur demande la même chose; prenez donc garde à ce que vos élèves aient consulté au moins une partie de la correspondance de la personnalité qu'ils ont choisie (un moteur de recherche interne thématique est disponible sur chaque officine pour aller plus vite), pour ne pas être redondants.

Comment les personnalités pourront savoir que les lettres proviennent de mes élèves?

Le prof doit demander à ses élèves d’accompagner leur lettre du nom de leur école et de mentionner qu’ils écrivent dans le cadre d’un projet scolaire. Cette mention sera intégrée dans le corps du message.

D’autre part, il leur est expressément recommandé de vérifier, parmi ceux déjà publiés et au sein de la même classe, les titres que les élèves donnent à leur courrier, afin d’éviter les redites, qui peuvent empêtrer les liens épistolaires ; de même on évitera les titres vagues et brouillons (« Question », « Toi », « Pourquoi ? ») qui devront être renommés par nos correcteurs et perturberont ainsi la commodité des échanges.

Dans combien de temps les élèves peuvent-ils espérer recevoir une réponse?

Nous demandons à nos personnalités de répondre dans un délai approximatif de dix semaines. Cependant, comme elles accorderont priorité à ces lettres, le temps de réponse devrait être plus court.

Merci de veiller à ce que les élèves ne choisissent pas tous les mêmes personnages. Dix lettres par pasticheur, cela semble très suffisant : n'oubliez pas que nos personnages sont très occupés au cours de leur vie dans leur temps, et que la base de leur participation à Dialogus se fait sur le plaisir! aussi, merci de ne pas envoyer les lettres dont le contenu fait doublon avec ce qui est déjà publié ou au sein des envois de la classe.

On peut y aller ?

Non, encore une minute ! Savez-vous que Dialogus connaît un grand succès auprès des enseignants, au point d’être recommandé dans l’École des lettres ? Aussi, la multiplication de nos échanges avec le public scolaire nous amène à vous supplier de respecter certaines règles de bon sens qui faciliteront la vie à tout le monde, et permettra à tous les acteurs d’y prendre plaisir.

La séquence d’enseignement portant sur la lettre comprend bien entendu la prise en compte du destinataire, et les élèves doivent, dans un souci de politesse élémentaire, adapter leur rédaction au rapport particulier que nos personnalités entretiendront avec eux.

Aussi, il leur est très vivement recommandé d’éviter toute mention portant sur la mort du personnage ou de l’un ou l’autre de leur proche : toute dérogation sera purement et simplement supprimée.

D’autre part, un minimum de courtoise permettra, en faisant quelques recherches préalables sur la personnalité élue, d’éviter pour la mille et unième fois de poser la même question, qui appellera immanquablement une réponse morne et désabusée. Pour faciliter les choses, avez-vous remarqué que l’officine de chacun des personnages comporte un mini-moteur de recherche destiné à relever les thèmes déjà traités dans la correspondance, afin d’éviter les doublons qui deviennent triplettes, quadruplets, voire millionions ?

Nous sommes toujours très surpris chez Dialogus de voir que certains enseignants ne vérifient pas le travail de leurs élèves avant de nous l'envoyer : nous nous trouvons parfois face à des lettres dans lesquelles les élèves ont noté leurs nom, prénom, âge, adresse personnelle, adresse de l'établissement, classe, etc. sans qu'une quelconque veille ait été faite. N'est-ce pas aux adultes de leur apprendre que c'est là une pratique dangereuse, dans la mesure où tout cela sera publié? Rassurez-vous : chez Dialogus nous enlèverons toutes ces mentions de toute façon : nous cherchons à protéger nos correspondants. Mais il serait judicieux que les enfants prennent d'eux-mêmes de bonnes habitudes, non?

C’est tout ?

Maintenant, oui, c’est tout. Au plaisir de travailler avec vous, et gageons que les élèves, enchantés par cette découverte, poursuivront leur conversation après la séquence, sans vous. Et vous, nous avez-vous écrit, d’ailleurs ?