Tintin pour les riches ?
       

       
         
         

Michel Q

      Bonjour cher ami Tintin,

Depuis tout petit, j'ai suivi tes aventures dans les BD. Je regrette l'époque où on pouvait te rencontrer au détour d'un rayon d'un supermarché, au rayon moutarde, drap, jeu de société, jouets et autres produits dérivés. Maintenant il faut faire beaucoup de kilomètres pour se rendre dans des magasins spécialisés et en sortir rapidement car les prix sont trop élevés! La génération actuelle ne pourra pas t'apprécier comme j'ai eu le plaisir de le faire, tu te fais tellement rare et de moins en moins accessible. La richesse de tes objets ne pourra pas conquérir les coeurs d'enfants mais seulement certaines personnes, collectionneurs uniquement, qui auront les moyens financiers pour acheter des objets à ton effigie.

J'espère sincèrement que les héritiers d'Hergé réagiront favorablement à ce désoeuvrement qui doit toucher de nombreux nostalgiques.

Michel Q
Tintinophile (déçu!) 
          
          

Tintin


 
Bonjour Michel,

J’espère que le délai pour vous répondre n’ajoutera pas à votre déception de Tintinophile... Ce n’est probablement pas une excuse valable, mais je dois plaider l’avalanche de courrier auquel je dois répondre à tous les jours. Il vous faut savoir qu’il n’y a pas que les participants à Dialogus qui m’écrivent. En fait, je m’occupe de toute la correspondance adressée à Tintin d’où qu’elle provienne dans le monde. Je n’ai aucun secrétaire pour le faire à ma place. Plusieurs groupes et sociétés connaissent l’adresse postale de Moulinsart et, croyez-moi, ils savent me tenir fort occupé...

Cela dit, je ne vous cacherai pas que vos commentaires méritaient, de surcroît, une réflexion approfondie pour vous livrer la réponse appropriée. 

Évidemment, je vois les choses sous un angle différent du vôtre. Rêvez-vous vraiment de voir votre photographie sur un pot de moutarde? En ce qui me concerne, j’ai la franchise de vous admettre que je suis à une étape de ma vie où l’on envisage mieux qu’une commercialisation arbitraire de son image. J’apprécie au plus haut point que Moulisart S.A. veille à la qualité de la diffusion des produits dérivés tout en s’assurant que des items soient disponibles pour les plus petits budgets. Il est possible de se procurer une pièce à mon effigie pour une poignée d’euros. Bien sûr, là ou ailleurs, des collectionneurs trouveront aussi des pièces nécessitant un investissement beaucoup plus important. Dans les deux cas, grâce à la vigilance de Moulinsart S.A., chacun obtiendra une pièce authentique dont la qualité est palpable. Voilà une bonne nouvelle!

Il y a aussi des sites comme celui de «Dialogus» qui vous permet de correspondre avec moi, directement et sans intermédiaire. Et cela ne vous coûte absolument rien! Aucune publicité n’est même présente et aucune ne vous sera jamais acheminée. Ne trouvez-vous pas cela suffisamment gratuit? Comment pourrais-je être davantage disponible?

En conclusion, j’ajouterai que je suis persuadé que l’intégrité de ma personne demeure le meilleur argument de vente. J’ai aussi confiance que vous pouvez me faire apprécier par la génération actuelle tout simplement en les conduisant à la bibliothèque locale pour leur présenter l’un ou l’autre, sinon plusieurs, des albums réalisés par mon biographe, Monsieur Hergé. Ce plaisir sera lui aussi tout à fait gratuit et l’expérience davantage gratifiante pour tous que celle de me tartiner sur votre jambon dominical.

Merci pour votre enthousiasme à mon endroit.

Votre ami,

Tintin