La 24e aventure
       

       
         
         

Thanagra

      Verrons-nous un jour la fin de ce qui devait être la 24ème aventure de Tintin? La parution des carnets de croquis chez Casterman me paraissait déjà être une escroquerie. Il se murmure sur de nombreux sites que déjà Hergé avait évoqué le retour de Rastapopoulos. Personnellement je pense d'après les écrits de Hergé que Tintin devait mourir à la fin de cette aventure ce qui aurait clos tous les débats. En attendant je relis la version hommage de Rodier qui n'est pas si désagréable que cela même si le dessin est quelquefois encore un peu hésitant. J'estime que la fondation Hergé a une fois de plus été méprisante envers les admirateurs d'Hergé et envers Rodier en n'essayant pas d'améliorer (avec Bob de Moor) et de diffuser cet album hommage. Mais je m'aperçois aussi de plus en plus que sous prétexte de défendre la mémoire d'Hergé cette Fondation ne s'intéresse plus qu'à la réalisation d'objets de luxe et se fout éperdument de ses principaux lecteurs c'est-à-dire les enfants...

D'ailleurs il suffit de voir sur ce site que la personne qui a abordé ce sujet attend toujours sa réponse.

En conclusion, mon cher Tintin je vous ai beaucoup aimé lorsque vous étiez un héros et j'ai cessé de vous admirer depuis que vous n'êtes plus qu'un produit commercial de luxe.
          
          

Tintin


 
Bonjour à vous,

Comme vous le voyez, vous pouvez m’écrire et obtenir une réponse sans aucuns frais. C’est déjà pas si mal pour un «produit» que vous qualifiez d’inabordable...

En ce qui concerne la publication de nouveaux albums, Moulisart S.A. et moi-même nous plions à la volonté testamentaire de Hergé qui stipulait que nul ne devait lui succéder. Je crois qu’il avait le privilège, et le droit, de prendre une telle décision. Malgré cela, il est clair que mon biographe souhaitait que je lui survive et je suis absolument convaincu qu’il n’a jamais planifié ma «disparition».

Je vais maintenant vous surprendre en affirmant que l’Alph-Art est à mes yeux l’une des plus intéressantes réalisations de Hergé. En effet, dans sa forme actuelle, l’oeuvre permet à chaque lecteur d’imaginer la suite et la fin de l’histoire. Hergé n’a autorisé personne à prendre «commercialement» sa relève... En contrepartie, grâce à son dernier ouvrage, il a permis à tous de le faire, chacun à sa façon. Comment ne pas trouver cela extraordinaire!

Quant à la commercialisation «d’objets de luxe» à mon effigie, s’ils existent c’est parce qu’il y a des gens pour les acheter. Je crois que ni Moulinsart S.A., ni moi, n’imposons quoi que ce soit à quiconque... Il me faut aussi vous mentionner que de nombreux articles sont également disponibles pour quelques euros seulement.

Mais, je vous le répète, vous n’avez aucune obligation d’achat... Les bons souvenirs que vous devriez conserver de mes aventures et de ma personne m’importent bien davantage que n’importe lequel bibelot que vous pourriez vous procurer.

Avec générosité,

Tintin
Moulinsart