Alex
écrit à

   


Socrate

     
   

Une seule fois

    Je me demande quelle est la question que l'on ne se pose qu'une seule fois?
 

C'est la suivante, fugitive mais inexorable: «Bon, maintenant que je suis bel et bien mort, mes sensations sont-elles disparues pour toujours?»

On pourrait l'appeler: le fugace dilemme d'agonie...

Socrate