Kodjo Fiokouna
écrit à

   


Socrate

   


Une référence

   

Bonjour,

J'aimerais, s'il vous plaît, avoir les références du texte: «personne ne fait le mal volontairement». J'ai trouvé votre adresse courriel sur internet et vous discutiez justement à propos de cette citation.

D'avance merci.

Bien cordialement

Kodjo Fiokouna



J'ai proclamé cela pour la première fois dans un banquet athénien particulièrement agité dont, vu que j'étais passablement éméché moi-même, je n'arrive plus à retracer la localisation exacte. Je me souviens simplement qu'il y avait là deux thessaloniciens fort avenants et un gros intendant de palestre dont la toge était tachée de vin et qui rotait très fort.


Socrate