Supérieur et inférieur
       

       
         
         

Aurore

      Bonjour Socrate,

À la question «vos idées», vous répondiez à Freezy ceci: «l'univers est un objet créé, fabriqué par un immense artisan. Le génie et la volonté harmonisatrice de cet artisan sont révélés dans chaque repli de la réalité existante.

L'être humain n'est pas unique et sa nature n'est pas symétrique. Les hommes sont supérieurs aux femmes, les nobles sont supérieurs à la plèbe, les hommes libres sont supérieurs aux esclaves, Athènes dépasse en mérite toutes les autres cités de Grèce. Il faut que ces inégalités soient, car elles fondent l'ordre. Je me sais prêt à prendre le glaive pour les défendre.»

J'aimerais savoir en quoi les hommes sont supérieurs aux femmes? (entre autres)

Il faut que les inégalités soient!? Oui (elles sont) mais non (elles ne devraient pas être), et pourquoi y ajouter une valeur de supériorité ou d'infériorité?! Pourquoi ne pas parler de différences complémentaires?

Bien à vous,

Aurore

 

       

 

       

Socrate

      Je suis très étonné mais toujours prêt à apprendre. Pourrais-tu avancer tes arguments en faveur de l'idée d'une égalité entre l'homme et la femme?

Socrate

 

       

 

       

Aurore

      Il n'y aura jamais égalité sur un plan physique! Mais sur un plan politique ou citoyen, il n'y a pas de raison valable à ce que les femmes et les hommes ne soient pas égaux en droits.

Mais ce qui me chiffonne c'est le qualificatif de supérieur (par rapport à quoi?); les hommes sont supérieurs en muscles et les femmes en masse graisseuse, physiologiquement et sans parler d'autres détails physiques...

Trouvez-vous que les femmes sont inférieures parce qu'elles enfantent? Puisque c'est la différence principale entre l'homme et la femme!

Aurore
         
         

Socrate

      Ô Aurore,

Les femmes sont plus menues, plus faibles, inaptes au combat et à la politique, bavardes, sensuelles, superficielles, colériques, et incapables de comprendre le vrai amour entre deux hommes. Il faut les protéger car elles portent la vie, mais leur égalité avec l'homme est une impossibilité naturelle. Je te le dis en toute candeur. C'est là une vérité universelle. Tu critiques mes formulations mais je ne vois pas très bien se déployer tes arguments en faveur d'une démonstration de l'égalité entre la femme et l'homme.

Socrate, le vrai, le sincère, sans glose ni déformation