jrms
écrit à

   


Socrate

     
   

Religion

    Salut à toi, Socrate!

Il m'est venu cette question alors que j'étudiais la philosophie: faut-il être croyant?

Alors bien sûr, je connais l'opinion de certains philosophes après toi qui disent que oui, il le faut (comme Berkeley, par exemple) ou d'autres qui émettent des réserves (comme Nietzsche, par exemple). Mais vois-tu, nos professeurs, de nos jours, nous enseignent à réfléchir en trois étapes, ce qui se traduit dans cette réflexion par ces trois étapes-là: Oui. Non. Autres (peu importe).

En résumant les connaissances que j'avais de ta philosophie, je me suis dit que je te classerais peut-être dans cette troisième partie: peu importe. En effet, il me semble que dans ta recherche de la vérité, les dieux occupent une place secondaire, non?

Qu'en penses-tu? Fais-je erreur? Selon toi, devons-nous ou non être croyants?



Il ne faut croire que ce que notre jugement intègre reçoit comme crédible, en toute impartialité sereine. Le reste, dieux, rois, héros, champions, griffons, chimères, traditions sapientiales et héritage ancestral est un fatras à reléguer sans remords au fourbi, si le tamis de fer de notre réflexion calme ne l'a pas laissé couler comme sable lisse et fin en notre âme.

Socrate