Adonis
écrit à

   


Socrate

     
   

Questions idiotes

    Bonjour Socrate,

Je me demandais simplement si vous trouvez que les questions idiotes méritent des réponses. Si non, pourquoi y répondez-vous? Si non, pourquoi? Si jamais vous ne trouvez aucune question idiote, aidez-moi à voir les choses comme vous en m'éclairant sur votre façon de voir les choses.

Merci,

Adonis



Quelle question idiote tu poses là, mon Adonis! Et devrais-je y répondre?

Je le fais... et répondre comme je vais le faire, ce n'est pas céder ostentatoirement à mon affectation dite «socratique». C'est vraiment une réponse qui me vient fondamentalement des entrailles.

Voici donc ma réponse: Mais qu'est-ce donc qu'une question idiote?

Socrate

Cher Socrate,

J’ai effectivement mis les pieds dans le plat en m'expliquant trop peu ou mal. Il est vrai que la définition d'une question idiote diffère selon nos préoccupations et nos «connaissances» si je peux utiliser ce terme sans me faire taper sur les doigts. Je te remercie de te positionner à l'entrée de la caverne pour m'empêcher d'y entrer.

Adonis


Laisse donc là la caverne et dis-toi simplement que la plus idiote des questions révèle toujours sa forme d'intelligence. Plus la question est idiote, plus le défi à ta propre intelligence est d'y trouver la forme d'intelligence en question. La chercher et la trouver devient alors le début de toute sagacité...

Je t'ai connu moins humble, mon bel Adonis. Pourtant tu sais parfaitement que les interventions idiotes m'indisposent beaucoup moins que les interventions aplatventristes...

Socrate