Julien
écrit à

   


Socrate

     
   

Qu'est-ce que la raison pour vous?

   
J'aimerais bien savoir votre définition de la raison et avoir un lien plausible avec vos propos sur la justice.

Merci d'avance.

Julien



Bien sûr. Mais juste avant j'aimerais bien savoir, bon Julien, ta définition du «plausible»...

Socrate



Et si je vous repose la question sans ce mot? J'aimerais bien savoir votre définition de la raison et avoir un lien [...] avec vos propos sur la justice. En espérant avoir une réponse cette fois-ci!



Mais tu as eu une première réponse, Julien. Un peu de patience. Il s'agit de la relation entre la raison et la justice. Réponds toi-même à mes questions, ne fuis pas le dialogue socratique et tu auras ta réponse. Installe-toi calmement et dis-moi...
Pourquoi crois-tu que je ne suis pas en train de te répondre?

Socrate



C'est évidemment pour me faire réfléchir et voir que je ne peux pas bien définir un concept comme le plausible. Alors, si je ne suis pas capable de définir ce terme, il est encore bien plus difficile pour vous de répondre à la question sans savoir de quoi je parle. C'est pour me faire voir que je ne connais rien, comme tu le dis toi-même. Maintenant, je suis aussi sage que vous, pourrait-on dire, puisque je sais que je ne sais rien, le seul fait qui rendait véridiques les propos de la Pythie.



Voilà. C'est un début, Julien. Un peu... abstrait, un peu... scolaire, un peu... disciple, mais très méritoire. Tu reviens à cette idée du plausible et c'est fort utile. Avant de l'évacuer intempestivement, dans ta soif insatiable d'une réponse abrupte, tu la portais avec toi, très intimement, naturellement. L'aspiration au plausible t'accompagnait -t'accompagne encore- dans ta saine compréhension du monde. Je te suggère de la reprendre et d'y asseoir le départ de ta réflexion.

C'est que la raison, c'est la recherche méthodique, calme, prudente et dosée des plausibles...

En évacuant le plausible si hâtivement, tu ne lui as guère rendu justice. Tiens et revoilà la justice sur laquelle te me questionnes aussi. Rien de mieux que de commettre une petite injustice pour bien saisir la justice qui, elle, est toujours grande.

C'est que la justice c'est la déférence que nous avons pour notre recherche des plausibles, pour la raison donc.

N'arrête pas ta réflexion sur cela, Julien, car, une fois de plus, ce ne serait pas juste. Mais de toute façon il est très plausible que tu ne le feras pas...

Vois aussi que je ne cherche pas à te prouver que tu ne sais pas, mais au contraire que tu sais. Cette idée du plausible qui est en toi, je me contente modestement de t'en faire accoucher. C'est moi qui ne sais pas. Je m'alimente de ton savoir.

Socrate



Merci incroyablement de répondre à ma question. Vous m'avez grandement aidé.

Merci mille fois!

P.S.: Ma réflexion ne s'achève pas ici...



La mienne non plus.

Socrate