Angélique
écrit à

   


Socrate

     
   

Les Grecs

   

Bonjour illustre ancêtre de mes ancêtres.

Je t'écris d'une autre Athènes que celle que tu as connue autrefois, mais tu dois t'en moquer, je suppose. Tu n'as pas tort. L'illustre peuple grec, cela te dit quelque chose? Ou la continuation de la civilisation? Le sang glorieux périmé, humilié, bafoué? Tu crois, sans doute, que nous ne sommes tous que des simples mortels, que des êtres humains et que ce genre de distinctions ne servent à rien.

As-tu la fierté de tes racines?

Je te remercie,

Angélique



Angélique, je ne suis pas un arbre...

Mais j'ai la fierté de mes ancêtres et de mes mânes...

Socrate