La ciguë
       

       
         
         

Richard Aubry

      Vivre, c'est tuer, mon cher Socrate. Alors pourquoi succomber au désir de ses bourreaux, sans leur laisser l'odieux ou le plaisir, c'est selon, d'aller au bout de leur inhumanité, et leur laisser faire eux-mêmes le sale travail?

Enfin, quelle était la recette de votre ciguë?

Au plaisir.

 

       

 

       

Socrate

      Je ne comprends pas cette question. Mais tu me confirmes que dans un futur prochain, je vais mourir de mort violente. Si tu me disais ce que tu sais de cet avenir que d'autres correspondants m'ont fait pressentir, je te lirais avec attention. Autrement, je ne suis pas familier des plantes des chemins et des décombres, mais la mère d'un de mes amants s'occupe de plantes médicinales. Je lui en parlerai si on se rencontre...

Socrate