David Sebaoun
écrit à

   


Socrate

     
   

Débutant

    Bonjour cher ami,

Peux-tu m'aider? M'aider à exercer le retour de la pensée sur elle-même. Si tu relèves le défi, je te serai infiniment reconnaissant.

Sincèrement.



Je veux bien, mais seulement si tu réponds à toutes mes questions. En quoi ceci est-il un défi?

Socrate




C'est un défi dans le sens où il faut défier tous les préjugés, il faut affronter les problèmes, chercher la vérité même si elle n'est pas dans la vie.



Si la vérité n'est pas dans la vie, où est-elle donc?

Socrate




Dans la mort... ou dans le surnaturel?



La mort et le... et peux-tu me formuler un aphorisme «de la mort» ou «du surnaturel» qui soit une vérité convaincante? Dis-moi un peu, David?

Socrate



Ce qui n'est pas accessible pour un homme, l'homme, qui a un entendement fini et qui dans une vie finie ne peut pas trouver la vérité qui, elle, est infinie ou au-delà du fini. La réponse aux questions métaphysiques ne peut pas se trouver dans la vie, du moins par certitude. La mort, c'est la promesse de vérité: c'est la fin des questions, place aux réponses. Est-ce que Dieu existe? On ne sait que quand on meurt si tout ce qu'on a supposé pendant la vie était vrai ou faux.