À Socrate le Grec
       

       
         
         

Anonyme

      Cher Socrate, contente de te savoir en vie. Je voudrais te demander si tu es bien sûr que tes images dans ta caverne, tes petites allégories, c'était pas un coup des frères Lumière?

C.

 

       

 

       

Socrate

      Plutôt un coup de ma soeur, la Pythie de Delphe. Si ton époque projette des images oniriques mobiles sur une surface extérieure, la mienne ne dispose que de l'orifice ténu de la paroi des paupières closes pour animer ce genre de tableau. Mon monde est de spéculation, le tien est d'empirisme, mais nous rêvons tous deux.

Socrate