Virginie Webert
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Poème

   

Bonjour Majesté,

Voici un petit poème.

La mer est en bleu entre deux rochers brun je l'aurais aimée en orange
ou même en arc-en-ciel comme les embruns étranges.

Je voulais changer les couleurs du temps
Changer les couleurs du monde
Le soleil levant, la rose des vents
Le sens ou tournera ma ronde
et l'eau d'une larme et tout l'océan
qui gronde

Le ciel est de fer entre deux cheminées
Je l'aurais aimé violine
ou même en arc-en-ciel comme les fumées de Chine

Je suis de toutes les couleurs
et surtout de celle qui pleurent
La couleur que je porte c'est
surtout celle qu'on veut effacer
Je voudrais changer les couleurs du temps, changer les couleur du monde
Les mots que j'entends seront éclatants
et nous danserons une ronde
Une ronde brune rouge et safran et blonde
les couleur du temps

En espérant que cela vous plaise,

Virginie



Chère Virginie,

Grand merci pour votre charmant poème. Ces couleurs du temps ont longtemps empli mes yeux de leur éclat, du bleu de la Méditerranée au rouge de l’automne, dans mes chères forêts de Bavière. Continuez de laisser la nature vous inspirer, chère enfant. Elle seule fait montre d’une totale sincérité. Elle seule saura vous donner les mots qui ne mentent jamais.

Amicalement,

Élisabeth