Lidwina
écrit à




L'Impératrice Sissi






Palais de la Ludwigstrasse





Chère Elisabeth,

Très passionnée par votre histoire, j'effectue diverses recherches afin de réaliser un blog pour raconter au mieux votre histoire.

Je cherche actuellement des informations sur le palais de la Ludwigstrasse. Pourriez-vous me raconter un peu votre vie à Munich?


Lidwina


Chère Lidwina,
 
Ayant quitté la Bavière à l'âge tendre de seize ans, mes souvenirs les plus chers, ceux que j'ai idéalisés, se rattachent principalement au paradis de mon enfance, Possenhofen, où nous passions l'été. De ma jeune vie à Munich, je n'ai guère retenu que la dernière année, passée aux mains de professeurs, maîtres à danser, couturières et gouvernantes chargés de faire d'une petite «oie bavaroise» (le mot est de ma belle-mère, née princesse de Bavière elle-même!) une impératrice selon les vœux de l'archiduchesse Sophie. J'ai montré la fenêtre de ma chambre de jeune fille à ma dame d'honneur Irma Sztaray, lors de mon dernier passage, il y a quelques mois.
 
Désormais, lorsque je vais à Munich, je loge à l'hôtel Continental. Je me refuse obstinément à loger à la Residenz royale, je n'y mettrai plus jamais les pieds tant que Luitpold sera régent de Bavière. Je le tiens directement responsable de la mort de mon cousin Louis II de Bavière, et jamais plus je ne lui adresserai la parole. Cela n'est pas sans causer quelques problèmes lors des mes visites à Munich, bien entendu, puisque Luitpold est le beau-père de ma fille Gisèle. Mais nous nous voyons à mon hôtel et nous marchons longuement dans la ville. Je ne vais jamais à Munich sans entrer au Hofbraühaus, la brasserie du Palais. On nous y sert des chopes de bière brune à laquelle, en bonne bavaroise, je fais honneur à chacun de mes passages.
 
Amicalement,
 
Élisabeth