Élizabeth
écrit à




L'Impératrice Sissi






La véritable beauté



Votre majesté.

Il est beau de croire que je peux communiquer avec vous... J'ai eu le grand honneur (comme soixante-dix pour cent des personnes dont j'ai lu les messages) de vous connaître dans le film «Sissi». Il n'est pas de mon époque, j'ai vingt-trois ans et le film a beaucoup plus de cinquante ans.

J'étudie en Europe (à Lille, France) et j'ai fait des recherches sur le vrai Sissi. Je dois confesser, votre majesté, que plus je sais de choses sur vous, plus je vous admire.

Avez-vous imaginé une fois que vous seriez capable de traverser la barrière du temps et de conserver le beau talent de gagner les cœurs de tous ceux qui vous connaissent?

C'est vrai que vous avez été réellement très jolie, mais ce qui vous rend réellement belle c'est la véritable beauté... Celle de l'âme, qui a toujours été en vous et la tragédie n'a pas pu l'ôter.

J'ose vous dire: «ma très chère Sissi, je désire de tout mon cœur que vous soyez avec ceux que vous aimez, dans la paix, et que finalement vous soyez heureuse et libre».

Plus de questions pour vous, seulement un petit mot de compréhension et d'affection.

Élizabeth

Chère Élizabeth,
 
Il me fait toujours plaisir de recevoir des témoignages d'affection de correspondants de votre époque, chère amie. Méprisée et même détestée par mes contemporains, c'est avec raison, semble-t-il, que j'ai mis ma foi dans les âmes du futur. Je savais que votre époque me rendrait justice, c'est pour cela que je vous ai légué mes précieux poèmes, indignes d'être même connus de mes contemporains.
 
Au moment où je vous écris, en ce beau printemps 1898, il me tarde d'aller rejoindre ceux que j'aime et qui m'ont quittée: ma petite Sophie, Rodolphe, mon cher aigle des montagne Louis II de Bavière, mes parents, mes sœurs... Je sais que je marche vers un but effrayant qui m'est assigné par le destin, et que la Dame Blanche est déjà sur mes traces, mais je ne ferai rien pour l'éviter. Une si vieille fatigue, songez donc, quand on en voit enfin le bout...
 
Sincèrement,
 
Élisabeth



Ma chère Sissi,
 
Je vous remercie beaucoup pour votre message.

Je suis sûre que le lieu où vous serez avec ceux que vous aimez, auprès de Dieu, est vraiment beau et plein de paix.
 
Merci d'exister et de faire vivre un rêve dans nos cœurs.

Affectueusement.