Thierry
écrit à




L'Impératrice Sissi






Hommage à votre majesté



Madame,

J'ai lu voici quelque temps le magnifique livre de votre dernière dame d'honneur, Madame la comtesse Irma Sztaray. Ce fut un plaisir de partager ces moments avec votre Majesté au fil des pages. Comme je regrette de ne pas vous avoir été présenté! J'habite à Anglet, près de Biarritz, et je sais que votre Majesté y a fait un bref séjour, parcourant le bord de mer sous une pluie battante depuis l'hôtel du Palais (ancien palais impérial de votre amie l'impératrice Eugénie) jusqu'au rocher de la Vierge. Il est d'ailleurs fort dommage que Biarritz n'ait pas honoré l'ne de ses avenues de votre nom alors que bon nombre de rue portent des noms de monarques ou de membres de familles royales: rue Reine Nathalie (de Serbie), avenue de l'Impératrice (Eugénie), avenue de la reine Victoria, avenue Édouard VII...

À travers ces quelques lignes, je souhaitais présenter mes hommages à votre Majesté.

À bientôt,

Thierry


Cher Thierry,
 
Tous mes remerciements pour vos bons mots. Je n'ai que de bon souvenirs de mes séjours à Biarritz, même si je me suis un jour fait vertement semoncer par le gardien de plage, pour m'être promenée au bord de la mer un jour de tempête avec Marie Festetics! Le vent était violent, en quelques instants nos chapeaux étaient envolés, nos parapluies retournés, nous sommes tombées et avons eu la plus grande peine à nous relever. Cet homme est arrivé, nous a ramenées en sûreté sans grand ménagement, très en colère... C'est qu'il risquait sa place, si des responsables nous avaient vues déambuler ainsi un jour où l'accès à la plage était interdit! J'aime le vent, j'aime le rugissement des vagues, j'aime cette nature indomptable que les hommes essaient vainement de contrôler...
 
Je n'ai pas besoin d'une rue à mon nom, cher Thierry. Il me suffit de savoir que je vis encore dans le cœur des âmes du futur, dans le vôtre...
 
Amicalement,
 
Élisabeth