Sérénity
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Comment faites-vous?

   

Bonjour Majesté,

Je m'appelle Sérénity et je voudrais savoir combien vous avez d'enfants? En avez-vous quatre ou cinq? Je voudrais aussi savoir ce que vous faites pour être aussi mince?

Merci de me répondre.

À bientôt, Votre Majesté.

Sérénity



Chère Sérénity,

J'ai eu quatre enfants dont deux seulement survivent encore au moment où je vous écris. Ma petite Sophie, née en 1855 et morte en 1857, suivie de Gisèle, qui est née en 1856 et qui vit toujours en Bavière. Mon seul fils, Rodolphe, est né en 1858 et est mort en 1889, dans des circonstances sur lesquelles je préfère ne pas m'étendre. Et finalement, ma kedvesem, ma Valérie chérie, est née en 1867.

Ce que je fais pour être si mince? C'est très simple, chère enfant: je ne mange pas. Ou si peu, le minimum pour maintenir mon corps en vie. Manger me répugne, tout ce travail de remplissage, les bruits des couverts contre les assiettes, les mâchoires des convives mastiquant avec application, tels des vaches en train de ruminer, tout cela me soulève le coeur. Pendant que ma suite se restaure dans l'odeur des sauces et des plats, je sors marcher ou bien je prends simplement un verre de bière ou de lait dans ma chambre. Je bois également beaucoup d'eau et je porte constamment suspendu à mon cou un petit gobelet d'argent afin de pouvoir boire à toutes les fontaines que je rencontre au cours de mes promenades. Quelques oranges, quelques oeufs, de la glace à la violette. Il y eut une époque où je me nourrissais presque exclusivement de potages, puis une autre époque où je me faisais presser des morceaux de viande pour en boire le sang, ce que je jugeais très énergétique. Mon époux lève les bras au ciel devant ce qu'il appelle mes «extravagances alimentaires», mais cela me permet, encore aujourd'hui à 61 ans, d'exhiber une silhouette de jeune fille alors que les femmes ont habituellement l'air de matrones dès leur premier enfant.

Amicalement,

Élisabeth