Sophie
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

À Sa Majesté l'Impératrice Élisabeth d'Autriche

   

À Sa Majesté l'Impératrice Élisabeth d'Autriche

Je vous écris pour vous poser quelques questions auxquelles j'aimerais bien que vous répondiez, dans la mesure du possible.

Selon le film portant sur votre vie, on parle d'Innsbrück mais que peut-on y découvrir à l'heure actuelle et quels sont les endroits que vous y fréquentiez?

Je vous remercie à l'avance de répondre si gentiment à ces quelques questions qui sauront sûrement m'éclairer.

Toutes mes salutations, chère Impératrice,

Sophie


Chère Sophie,

Vous écrivant depuis mon lointain XIXe siècle, j’ignore totalement quels seront les lieux et monuments encore existants à votre époque. Je ne suis allée que rarement à Innsbrück: une fois lorsque j’avais 12 ans et que l’empire était en pleine révolution. Ma mère avait voulu alors réconforter sa sœur Sophie, en fuite devant les émeutes de Vienne, et j’y ai vu pour la première fois Franz, qui avait alors dix-huit ans. J’y suis retournée quelques fois depuis mon mariage, mais c’est plutôt rare. Lorsque je me rends au Tyrol, je séjourne plus souvent à Méran qu’à Innsbrück.  Lorsqu’il m’arrive de m’y rendre toutefois, je loge parfois dans de simples hôtels et parfois à la résidence impériale, la Hofburg d’Innsbrucuk. Il s’agit de l'ancien palais de Maximilien, entièrement reconstruit par la grande impératrice Marie-Thérèse afin de réaffirmer la puissance des Habsbourgs sur le Tyrol. C’est une immense construction de style baroque et il étend depuis 1766 sa longue façade jaune pâle au cœur même de la ville ancienne.

À mon époque, on peut admirer à Innsbrück le Petit Toit d'Or: demeure symbole d'Innsbruck, élevée par Maximilien fin XVe siècle et première résidence impériale. On y retrouve également un ancien théâtre de cour construit vers 1630 ainsi que la tour gothique Ottoburg construite vers 1495 à l'emplacement des remparts. Il y a le mémorial aux combattants tyroliens de 1809, l’Altes Landhaus, siège du Gouvernement provincial, qui est un palais baroque du XVIIIe siècle. Il y a également l’Arc de Triomphe de 1765, qui célèbre à la fois le mariage de Léopold II et la mort de l'empereur François Ier (son père) décédé le même jour. C'est un double mémorial avec portraits. Sincèrement, je ne peux que vous conseiller de consulter un guide touristique «façon XXIe siècle», si vous voulez être bien certaine de savoir quels sont, parmi ces célèbres monuments, ceux qui sont toujours debout à votre époque.

Amicalement,

Elisabeth