Virginie Meilland
écrit à

   


Marquise de Sade

     
   

Qui êtes-vous?

   

Chère Marquise

Je ne sais point qui vous êtes ni ce que vous et votre mari avez fait durant votre vie. Ma curiosité brûle d'impatience à votre sujet.
Merci très chère Marquise d'ouvrir mes petites lanternes sur le cours de votre vie.

A bientôt

Virginie


Chère Virginie,

Je vous remercie de l'intérêt que vous me portez.

Peut-être avez-vous entendu parler de l'écrivain, Le Marquis de Sade. Eh bien, je fus tout simplement son épouse. Mon nom réel est Renée Pélagie et je suis née le 2 décembre 1741.

Notre mariage, comme la plupart des mariages de l'époque fut un mariage arrangé. Mais cela ne m'a pas empêchée de tomber follement amoureuse de mon mari, Donatien. Trois enfants, deux garçons et une fille, naîtront de notre union.

Quant à votre question de ce que nous avons fait de notre vie, c'est une histoire très répétitive. Je m'en explique. Donatien faisait partie de ces hommes, guidés par leur passion, leur amour de la chair, soumis à leurs fantasmes les plus fous, et parfois même les plus pervers. Souvent, il s'en allait quelques mois, accompagné de son serviteur, et ne revenait que lorsqu'il était repu de ses orgies quotidiennes. Parfois même, je le retrouvais en prison. Branle-bas de combat alors de ma part, pour pouvoir l'en faire sortir, lui envoyer des paquets, lui remonter le moral.

Et puis, un beau jour, j'ai compris combien il avait pu m'utiliser, m'humilier. Il ne reconnaissait jamais vraiment tous les efforts que je faisais pour qu'à chaque fois, il pût sortir de prison et reprendre une vie normale. Vous savez, j'ai fini par me sentir fatiguée, c'est la raison pour laquelle j'ai demandé la séparation.

Actuellement, je vis avec ma fille, Madeleine Laure, dans le château d'Échauffour, dont j'ai hérité à la mort de mon père. Ma santé est très fragile, et mon médecin fait le maximum pour me soigner.

Si vous avez d'autres questions, je suis à votre entière disposition.

Marquise de Sade