Alexandre
écrit à

   


Marquise de Sade

     
   

Enfants et Donatien

   

Chère Madame,

Je ne vous connaissais pas avant votre arrivée mais c'est en lisant votre lettre d'acceptation que je tiens à vous poser une ou deux questions.

Combien d'enfants avez-vous eus?

Que pensez-vous franchement du Donatien que vous avez mentionné? Cela doit être un fort méchant homme, un mauvais drôle comme vous le dites à votre époque.

Bien à vous,

Alexandre 14 ans


Bonjour Alexandre,

Je vous remercie de votre intérêt pour moi.

J'ai eu avec le Marquis trois enfants,

deux garçons:

Louis Marie né en 1767.

Claude Armand né 1769.

Et une fille:

Madeleine Laure, née en 1771, qui vit actuellement avec moi, m'accompagnant dans mes vieux jours.

Pour parler du Marquis, disons qu'il était compliqué. C'était ses désirs qui le dirigeaient, et non le respect des moeurs et de la morale. Je l'ai aimé follement, et puis un beau jour, j'ai compris combien il avait pu me manipuler et se délecter de la tristesse qui m'accablait lorsque je mettais toutes mes forces pour le sortir des délicates situations où il se mettait sans cesse. C'est à ce moment-là que j'ai ouvert les yeux, et que j'ai vu le côté ignoble de cet homme. M'accuser, moi, de manque de loyauté envers lui, alors que j'avais tout fait, tout sacrifié, jusqu'à m'oublier totalement pour lui! C'est depuis ce jour qu'une cassure a eu lieu en moi. J'ai espacé mes visites (il était en prison), mes lettres, ainsi que mes paquets, et j'ai demandé par la suite la séparation.

Le terme «méchant», je ne le trouve pas approprié. Il était d'un grand égoïsme, son but étant la jouissance au mépris de l'autre, et avec son accord ou non. Ses perversions et ses vices l'enchantaient et lui donnaient le coup de fouet nécessaire pour continuer de vivre. A croire que ce sont ces vices qui étaient le véritable moteur de son existence. En tous les cas, il ne pouvait pas s'en empêcher car une histoire de ce genre terminée, il en recommençait une autre quelque temps après, quel que fût le scandale que ces situations aient pu engendrer.

Voilà Alexandre, ces quelques lignes, qui je l'espère, vous éclaireront quelque peu.

Marquise de Sade