Mlle De Larochefoucault
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

À l'ombre du roi Soleil

   

Bonjour Monsieur le Duc,

Comment vous portez-vous aujourd'hui? Je vous écris cette lettre et vous montre toute mon admiration, d'abord par rapport à votre victoire face aux Hollandais, bien que votre frère, notre bon roi, Louis XIV, vous ait destitué de votre grade.

J'en viens donc à ma question; est-ce que l'idée de tuer votre frère vous a déjà traversé l'esprit? N'avez-vous jamais de rancœur envers votre jumeau?

Comment se passe votre vie? Est-elle luxueuse? Auriez-vous aimé être roi?

Bien à vous, une élève de 4e remplie d'admiration envers vous, et qui étudie votre vie.


Chère Demoiselle,

Je reçois avec plaisir vos bons sentiments à mon égard. Ôtez de votre bouche ces propos de lèse-majesté, je vous prie. Sa Majesté mon Frère est le Roi absolu, de droit divin. Commettre un tel crime et un tel péché ne m'a jamais traversé l'esprit. J'ai toujours servi loyalement mon Roi.

Je n'ai point de jumeau. Je suis le seul frère cadet de sa Majesté, de deux années mon aîné.

Ma vie est, ma foi, confortable. J'aime les arts et les belles choses, même si, l'âge avançant, je n'ai plus de fougueuses envies comme lors de mes jeunes années.

Bien à vous,

Monsieur Philippe d'Orléans