Sceptique
       

       
         
         

Ary-Anne

      Bonjour Morgane,

Je m'appelle Ary-Anne et, depuis que je suis toute petite, je crois en la magie. Mais je reste sceptique quant au fait que vous ayez un ordinateur pour communiquer avec notre monde! Je poserai ma question même si c'est moi qui ai tort. Je crois aux fées, aux sorcières, aux magiciennes et à toutes ces formes de vies différentes de la nôtre, mais comment peut-on savoir réellement que ces formes de vies habitent parmi nous? Comme vous le disiez dans l'une de vos réponses, il existe en nous tous une sorte de Morgane. Mais comment faire pour la découvrir, quel truc pourriez-vous me donner? Merci de votre temps, en espérant votre réponse.

Ary-Anne

 

       
         

Morgane

      Ary-Anne,

Je suis désolée de t'avoir fait attendre. J'étais en visite chez ma tante Morgause qui ne se sent pas très bien. La route a été longue. Nous avons fait presque la totalité du voyage sous la pluie, mon cheval s'est cassé une patte, je me suis battue avec ce crétin de Brendan, un nouvel écuyer, et en plus j'ai très faim. Je rentre à peine à Camelot. Je dicte cette lettre à Aregonde, ma dame de compagnie, pendant qu'Enimia et Audovère me débarbouillent et me lavent. Ensuite elles me coifferont, m'habilleront, me pareront et j'irai boire et manger avec mon frère et ses compagnons, enfin! Aregonde ira sans doute dès l'aube apporter cette lettre à l'endroit prescrit par le très charmant Sire Dumontais pour que tu puisses poursuivre cette correspondance. Voilà comment nous arrivons, vous et nous, à communiquer. Est-ce de la magie? Bien sûr.

Je tiens toutefois à préciser que le temps et l'espace ne sont pas aussi définis qu'on peut le croire a priori. Aussi j'ai souvent emprunté les voies qui mènent à ton époque et j'ai déjà vu un ordinateur. On a même créé des personnages de jeux... comment dites-vous... viedéhot (?) à mon effigie.

Pour découvrir le monde parallèle à celui des hommes, il faut beaucoup de temps, Ary-Anne. Beaucoup d'écoute. Il te faut développer des facultés qui, à ton époque surtout, ne sont pas toujours innées.

Pour commencer sur cette voie, je te suggère, d'abord, à apprendre à respirer. Près d'un cours d'eau, sous le soleil, assieds-toi par terre et prends de grandes respirations, d'abord les yeux fermés. Inspire longuement. Retiens ce souffle purificateur en toi, puis relâche-le lentement. Ouvre les yeux, regarde autour de toi. Si tu es assez attentive à Gaïa, elle te révélera comment l'apprivoiser et voir en elle le monde parallèle, Avalon.

Blessed be

Morgane, dite la fée