Quelques questions
       
       
         
         

silvermoon_butterfly@hotmail.com

      Chère Morgane,

Quel plaisir pour moi de vous écrire!

Vous, qui vous êtes battue toujours en si durs combats, aimant tous les adversaires, sans jamais leur concéder la défaite.

Vous, qui avez refusé Avalon, afin que vous puissiez mieux le servir!

Laissez-moi vous poser quelques questions:

- Maintenant, que tellement de temps est déjà tombé sur tous, que pensez-vous des événements dont le résultat a été la naissance de votre fils et neveu, Mordred? Ne pensez-vous pas que vous avez été manipulée? Mordred, le plus grand espoir d'Avalon, est devenu le coup fatale...

- Arthur... Il vous aimait, il a accepté Excalibur! Pourquoi le faire retourner à Avalon, après sa dernière bataille? Pourquoui ne pas faire le même avec Mordred, lui qui a toujours eu si peu de choix dans sa vie? Tellement de poids sur son dos, sans qu'il l'eût demandé!

- Et Lancelot... Est-il encore votre amour?

Adieu, noble dame! Ne me prenez pas pour une ennemie!

Bellatrice

 

       
         

Morgane

      Dame Bellatrice,

Loin de moi l'idée de vous prendre pour ennemie.

Gente dame, vous croyez que je, plus que d'autres, me suis battue sans accepter la défaite? La vie est un combat de chaque instant, pour tous et chacun de nous. Chaque geste posé, chaque parole prononcée est un coup d'épée. Il peut être fatal ou assassin. Il réside parfois dans le plus subtil des détails. J'ai porté de mauvais coups et c'est ainsi que j'ai appris à me battre. Qu'il en soit ainsi pour tous.

J'ai quelques fois refusé Avalon, oui. Parfois, je ne m'en sentais pas digne. Nous avons des règles à respecter envers l'Île sacrée et envers le Vieux Peuple. Une prêtresse d'Avalon ne doit pas transgresser ces règles. Néanmoins, je l'ai déjà fait puis regretté. C'est ainsi que j'ai appris le respect.

J'ai abandonné Mordret, Dame Bellatrice. Vous voulez savoir ce que j'en pense? J'en pense que si Mordret a détruit l'unité du Royaume de mon frère, je n'en n'ai pas les mains tout-à-fait blanches. J'ai fait pénitence et les Dieux m'ont maintenant pardonnée. Puissent-ils également enseigner, punir et pardonner Morgause. Et Mordret.

Pour toutes ces raisons, Arthur et moi sommes revenus à Avalon après la chute de notre règne. Nous en avions encore beaucoup à apprendre pour combattre cet autre monde qui est à la fois si semblable et si différent du nôtre.

Pour ce qui est de Lancelot, il ne m'a pas été destiné. Qu'il en soit ainsi selon les voeux de la Déesse. Peut-être que cette grande douleur qu'a engendré ce refus de la mère éternelle face à mes demandes pour obtenir l'amour de Lancelot a été, en fait, une partie de ma dette pour les erreurs que j'ai commises?

Blessed be
Morgane, dite la fée