Les Thanatonautes
       

       
         
         

Morgane

      Voilà j'ai une seconde question. Je suis actuellement en train de lire un livre d'un auteur actuel nommé Weber. Son titre est «Les Thanatonautes» et le thème principal en est la mort. Cet ouvrage maintient qu'après la mort existe un Paradis peuplé d'anges et qu'on doit subir une pesée d'âme. Mais il faut avant cela subir diverses épreuves. Est-ce la vérité? Pour ma part étant scientifique j'en doute mais sait-on jamais...

Morgane

 

       
         

Morgane

      «Tout ce qui est en haut est en bas, et tout ce qui est en bas est en haut»
Proverbe avalonien

À Avalon, on m'a enseigné que la mort est comme la vie et qu'il incombe à chacun de nous de la mourir telle qu'on a vécu. Or la vie est ponctuée de morts spirituelles et de renaissances. Ainsi en est-il de la mort et de la réincarnation.

Le monde terrestre moderne compte un nombre étonnant de religions et autant de conceptions de l'au-delà toutes aussi valables les unes que les autres selon la croyance que l'on choisit de suivre. La plupart des religions s'entendent sur le fait qu'il existe un corps astral, celui des idées, des pensées, des émotions et un corps physique qui permet au corps astral d'être en contact avec son environnement. «Les Thanatonautes», je crois, peuvent être classifiés dans le domaine de la scientologie, regroupement de religions relativement nouvelles qui tentent de créer un lien entre la science (corps physique) et l'ésotérisme (corps astral), ce qui ne nous apporte rien de nouveau, si ce n'est qu'une adaptation à l'ère actuelle?

Tu dis:
Un paradis peuplé d'anges, des épreuves à surmonter...

Je réponds:
Tu parles ici de la vie autant que de la mort. «Tout ce qui est en haut est en bas, et tout ce qui est en bas est en haut»... Et... tout est relatif. N'aie pas peur de la mort plus que tu n'as peur de la vie, Morgane. Toutes deux sont incontournables et intimement liées. À toi et toi seule de décider des avenues que tu emprunteras pour évoluer toujours vers le meilleur de toi-même.

Blessed be
Morgane, dite la fée