Amour et foi
       

       
         
         

Loup-Gris

      Noble prêtresse díAvalon,

Jíai besoin de votre sagesse et de votre point de vue sur ma situation si problématiqueÖMa chère et tendre est une catholique convaincueÖ

Pour ma part je suis un animiste. Je ne me revendique díaucune tradition bien particulière, étant persuadé que la Vérité reste la Vérité quel que soit le nom quíon lui donne. Je cherche des éléments de réponse dans les traditions amérindiennes et celtiques par exemple.

Je respecte les esprits de la nature et tous les êtres vivants. La forêt est pour moi le seul vrai sanctuaire où líon peut trouver le Nemeton. Je míy rends de temps en temps pour déposer des offrandes au Petit Peuple et aux esprits. Dans notre couple, nous avons eu il y a peu, une violente discussion concernant notre vision respective de la Vérité. Elle est aussi fière que moi et défend son point de vue bec et ongle, ce que je respecte profondément.

Je pense sincèrement que, bien que sa vision soit déformée par son éducation chrétienne, elle prie et vénère la même Vérité que moi. Mais díune manière malsaine. Cela dit le fait quíelle cherche la Vérité dans les églises et se méfie ou méconnait les lois de la Nature risque de nous opposer à nouveau un jour. Si notre amour survit au temps et à nos divergences díopinion, elle réclamera cependant un jour de moi que notre union soit consacrée dans une église, jíen ai peur. Pensez-vous que notre amour à une chance de survivre à tout cela?

Loup-Gris

 

       
         

Morgane

      Noble Sieur,

Votre problème n'est pas le premier que je rencontre. L'ère qui entoure mon existence s'y prête à merveille. Aussi, je vous suggère d'opter pour la sagesse de votre ouverture, de votre force méditative, de votre compréhension et de votre désir de paix. En choisissant l'une des voies qui mène à Avalon (c'est ce que vous avez fait, ami animiste, en percevant toute vie en chaque objet), vous vous prétendez druide, mon frère. À la source même de l'amour. Puissiez-vous en être digne.

Vous n'êtes pas sans ignorer les pouvoirs immenses de l'amour... Une puissance supérieure à toute religion. Si vous le ressentez assez, s'il vous consume avec assez d'ardeur, il peut vous donner la force d'anéantir toute forme de doute envers l'objet de votre amour. Ici, votre femme.

Aimez-la dans sa totalité et puisse-t-elle vous aimer de même avec ses capacités de chrétienne. Si votre amour en est un véritable, vos Dieux trouveront l'harmonie, au même rythme que la vôtre. Je vous suggère, noble ami, la lecture de l'hymne à l'amour (I CO-13) de la bible de votre bien-aimée. Vous saurez alors que son Dieu n'a pas que du mauvais. Ce qui est, pour vous, un excellent point de départ. Suite à cette lecture, méditez. Vous saurez si vous aimez vraiment cette femme au point d'en faire votre épouse selon les rites chrétiens. Sachez, et tâchez de lui faire savoir, toutefois, que vous demeurez fidèle à vos propres croyances. Puisse-t-elle vous donner tout le respect que l'on doit à son âme soeur, en en accueillant en son sein la totalité.

Ouverture. Méditation. Compréhension. Paix. Autant pour vous que pour votre élue.

Blessed be,
Morgane, dite la Fée