Kristina
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Prénoms et enfants

    Chère marquise,

Il y a longtemps que je ne vous avais pas écrit. J'espère que vous vous portez bien. Pour part, je vais bien.

J'aimerais que vous me disiez pourquoi avoir changé votre prénom pour Athénaïs. N'aimiez-vous donc pas Françoise? Avez-vous choisi les prénoms de tous vos enfants? Y avait-il des raisons ou des significations particulières à ces choix? Quels étaient les parrains et marraines de chacun de vos enfants? Les avez-vous choisi et pourquoi? Auriez-vous aimé avoir d'autres enfants?

Je vous embrasse,

Kristina

Chère amie,
 
À nostre espoque, le prénom de Françoise est porté par beaucoup de femmes en France et j'aime à me démarquer. Ainsy, lorsque je fréquentois les salons, les dames s'inspiroient de la mythologie grecque pour se choisir des prénoms originaux par lesquels elles se désignoient entre elles. Je pris celui d'Athénaïste en hommage à Athéna et à Artémis. Par la suite, ce prénom se transforma en Athénaïs, à la résonance plus agréable. Ce prénom me plut si bien qu'il susplanta vite celui que j'avois reçu à mon baptesme.
 
Les enfans que je donnois au marquis de Montespan se prénommèrent Marie-Christine et Louis-Antoine. Nostre fille reçut les prénoms de la mère de mon espoux, Chrestienne-Marie Zamet. Nostre fils reçu le prénom de Louis, prénom royal et à la mode, associé à celui d'Antoine, prénom que portoient certains de mes ancêtres ainsy que certains du costé du marquis de Montespan. C'estoit aussy un prénom qui nous plaisoit bien.
 
Je tenois à ce que les enfans que je donnois au Roy, portent son prénom. Sa Majesté avoit desja un bastard, le comte de Vermandois, prénommé Louis. Mes enfans devoient donc avoir un prénom composé pour que l'on puisse les différencier. Louis aimoit beaucoup les héros de l'Antiquité. Nos fils se prénommèrent ainsy Louis-Auguste, Louis-César et Louis-Alexandre.
 
Ma première fille illégitime, qui n'a pas vécu, se prénommoit Louise en l'honneur de son père. Mademoiselle de Nantes reçu le prénom de son père ainsy que le mien, Louise-Françoise. Mademoiselle de Tours reçu esgalement le prénom du roi associé à celui de la Vierge et à celui de la mère de Louis, une manière de rendre un hommage discret à la reyne défunte: Louise-Marie-Anne. Mademoiselle de Blois reçut une autre combinaison de nos prénoms favoris, Françoise-Marie.
 
Je n'estoit pas présente aux baptêmes, mon nom de devant pas apparaistre dans les registres. J'ignore qui le roy a choisi pour eux à l'exception de Louise-Françoise: Louis avoit demandé à la duchesse de Vaujours d'estre la marraine et le parrain fut mon fils aisné, Louis-Auguste.
 
J'ay connu neuf grossesses et lorsque je mettois au monde le comte de Toulouse, j'avois presque trente-huit ans. C'est un asge avancé pour avoir des enfans et mesme si j'ay fort bien supporté mes grossesses, elles furent espuisantes. J'aurois cependant accepté d'autres enfans si ils estoient venus.
 
À bientost chère Kristina.
 
Athénaïs

Madame,
 
Merci de ce courrier.

J'adore les prénoms que vous avez donnés à vos enfants, et surtout leurs significations. C'était un très bon choix.
 
Bien à vous.