Yaël
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Les précieuses

   

Chère marquise,

J'ai entendu dire que vous étiez une précieuse et que vous pratiquiez l'art du beau langage. Vous êtes aussi réputée pour votre esprit brillant car vous faisiez des bons mots. Je dois faire un exposé. Je suis en cm2. Pouvez-vous m'expliquer l'art du beau langage et ce que sont les précieuses? 0n vous surnommait Athanais comme la déesse de la sagesse: pourquoi? Peut-être parce que vous vous exprimiez avec aisance?

À bientôt!

Yaël


Mademoiselle,

Les précieuses estoient des femmes raffinées qui manient l'art de la conversation avec aisance. Lorsque j'estois jeune, ces dames se réunissoient en petit groupe chez l'une ou chez l'autre. C'est ce qui s'appelle, «tenir salon». Au cours de ces après-midi, des poèmes estoient lus et nous conversions de ce qui se passoit à la cour, ainsy que des romans à la mode.

J'avois de bonnes amies parmi les Précieuses mais je ne me suys jamais considérée comme telle.

Il estoit de coutume d'avoir un surnom lors de ces salons, en nous référant à la mythologie ou à la littérature. Le mien fait effectivement référence à la déesse Athéna mais aussi à Artémis. À l'origine, on me surnommoit Athénaïste, qui est très vite devenu Athénaïs, plus agréable à prononcer.

Fière de celui-cy, je le préférois à mon prénom de baptesme, Françoise, que je trouvois trop commun. Ainsy, j'usois du prénom d'Athénaïs, excepté avec les membres de la famille de Sa Majesté le Roy, qui n'aimoit point les Précieuses et ne m'a jamais appelée que par mon prénom de baptesme.

Salutations,

Athénaïs de Montespan