Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Neuhold
écrit à

Jacques Mesrine


Votre vie


   

Cher Jacques,

J'ai quelques questions pour vous. Que pensez-vous de Robert Broussard? Pendant votre cavale avez-vous pensé une fois à vous rendre? En cavale quelle arme aimez-vous le plus? Voilà, je vous ai posé toutes mes questions.

Carlos


Paris, 02 novembre 1979,

Bonjour,

J’ai toujours affirmé que j’avais un profond respect pour Robert Broussard. Ce qui, il me semble, est réciproque. J’ai toujours affirmé que c’était un grand flic, et que finalement, l’État français ne le méritait pas. Maintenant, il y a toujours eu une sorte de code d’honneur entre lui et moi. En effet, nous aurions très bien pu nous en prendre à nos familles respectives. Nous ne l’avons jamais fait, par profond respect. D’ailleurs, nous n’y avons jamais songé. Notre rivalité est strictement professionnelle, rien d’autre! Lorsque Broussard m’a arrêté au champagne, il a eu les couilles de le faire avec dignité et en étant un homme. Un vrai. Et au final, nous aurions pu être des potes tous les deux. Seulement voilà, nous ne boxons pas dans la même équipe. Alors, bien sûr, il arrivera inéluctablement ce jour où l’un de nous deux restera sur le tapis. Mais c’est comme ça, ça fait partie de la règle du jeu!

Jacques Mesrine
************************Fin de
        page************************