Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Benaissa
écrit à

Jacques Mesrine


Bonjour Mesrine


   

Cher monsieur Jacques Mesrine,

Est-ce vrai que vous êtes un braqueur? Si oui, quelle a été votre motivation? Et pourquoi vous surnomme-t-on «l'homme aux mille visages» ou bien «le Robin des Bois français» ou encore «l'ennemi public n°1»? À quel âge avez-vous commencé vos activités illégales?

Benaissa


Paris, 1er novembre 1979

Benaissa,

Il a fallu que je m'y reprenne à plusieurs fois pour déchiffrer votre lettre, tant votre façon d'écrire est très anarchique! De plus, la majorité des réponses à vos questions se trouvent déjà mentionnées dans mes correspondances. Je vous invite donc à les consulter.

Concernant mon surnom de «L'Homme aux mille visages», il vous faut savoir que j'ai vite compris une chose. Pour passer inaperçu, le meilleur moyen à adopter est de ressembler à Monsieur-tout-le-monde. Or, lorsqu'on est en cavale, cette dissimulation derrière l'apparence de l'homme de la rue est une arme redoutable. Arme redoutable en ce sens qu'elle vient parasiter les préjugés que l'opinion publique peut avoir sur la gueule du gangster, du bandit. Partant de là, en multipliant les visages des Jean-Dupont et autres Jean-Durand, j'ai (et je complique toujours) compliqué la tâche des hommes de loi! Eux, c'est toujours facile de les repérer.

Cordialement,

Jacques Mesrine

************************Fin de
        page************************