Klemens et Gaël
écrivent à

   


Marie-Antoinette

   


Qui êtes-vous vraiment ?
Projet scolaire. Collège Don Bosco - 4e

 

   

Chère Marie-Antoinette,

Nous nous intéressons à votre histoire. Nous sommes désolés de vous importuner avec nos questions, mais nous voudrions que vous répondiez à celles-ci: qui êtes-vous vraiment? Une femme frivole comme le pense le peuple ou une femme digne comme dans vos lettres? Est-ce difficile d'être emprisonnée quand on pense qu'on est innocent?

Nous vous prions de répondre à ces questions. Merci d'avance.
   
Klemens et Gaël


Chers Klemens et Gaël,

Ne craignez jamais de m'importuner. Vos lettres et celles de vos contemporains m'aident à continuer, à garder espoir.

J'ai envie de vous retourner la question: qui pensez-vous que je sois? Cette femme frivole que l'on décrit? Ou une femme digne, fière, qui a fait ce qu'elle a pu pour être la meilleure reine, la meilleure mère pour son peuple comme pour ses enfants? Je ne suis pas coupable des choses qu'on me reproche. Et d'ailleurs, quelles sont-elles, ces choses? D'être née en Autriche? D'être la femme de Louis XVI? La vérité, chers Klemens et Gaël, est que les révolutionnaires ne savent pas eux-mêmes quoi me reprocher. Alors ils inventent. Et malheureusement, il semble que ces mensonges aient traversé le temps.

L'emprisonnement n'est rien, si on le compare à la torture d'être séparée de mes enfants.

J'espère avoir su répondre à votre question. Au revoir, chers amis!

Marie-Antoinette