Lettre d'acceptation
de Marie de Hautefort
à l'Éditeur
       

       
         
         

Marie de Hautefort

      Sire,

Puisque tel est votre bon vouloir, je me rendrai au château de Rueil, ce jour d'hui, après la repue de midi pour y répondre de mes actes devant Monsieur le Cardinal de Richelieu et ses conseillers. Je répondrai de mon mieux aux accusations portées à l'encontre de ma maîtresse, la Reine Anne d'Autriche, en qualité de dame d'atour, ainsi qu'à ce que l'on souhaitera savoir à mon sujet.

Votre humble sujette,

Marie de Hautefort.