Hymne national
       

       
         
         

Jean-Pierre Blanchard

      Mon Général,

Quelle aurait été votre réaction et qu'auriez-vous fait en entendant siffler la Marseillaise par cinquante mille spectateurs du Stade de France lors du match de football France - Algérie?

Merci d'une réponse franche et directe.

Mes respects.

J. P. Blanchard
France

 

       

 

       

Charles de Gaulle

      Monsieur,

Que voulez-vous que je vous dise? Autres temps autres múurs... À mon époque, le sport n
'est qu'un jeu, et pas une affaire de gros sous. Les footballeurs sont des sportifs, pas des vedettes. Souvenez-vous de Juvenal: «Panem et circenses!» Du pain et des jeux! La situation n'a guère changé depuis Rome. L'état de décrépitude d'une société se mesure dans ses arènes.

Si certains ont souhaité manifester un ressentiment quelconque en sifflant La Marseillaise, cela vaut tout de même mieux que d
'agir comme d'autres peuples, soi-disant civilisés, qui s'en prennent directement aux supporters de l'équipe adverse. «Messieurs les Anglais, tirez les premiers.»

L
'Algérie a combattu la France pour devenir l'Algérie. Les morts, des deux côtés, se seraient accommodés d'avoir simplement à échanger des sifflets.

N
'allez pas donner aux événements à propos desquels vous m'avez interrogé une importance démesurée. Ne cherchez pas, par leur biais, à mettre en péril les efforts qui sont faits pour que les deux pays se rapprochent. Le fait de quelques-uns, dans un stade surchauffé, ne changera pas l'Histoire, et dans l'Histoire, la France et l'Algérie seront amies.

Enfin pour moi, et pour clore le sujet, je préfère que l
'on siffle La Marseillaise, plutôt que d'entendre un pétainiste la chanter.

Charles de Gaulle