Franco
       

       
         
         

Guillaume Grimaud

      Bonjour,

J'aimerais comprendre pourquoi vous avez serré la main à Franco laissant l'Espagne dans le chaos où elle était sinon même en l'enfonçant encore plus dedans?

J'attends avec impatience votre réponse.

Guillaume Grimaud

 

       

 

       

Charles de Gaulle

      Cher Monsieur Grimaud,

Votre question me plonge dans un profond embarras, puisqu'à l'heure où je vous réponds, je peux vous assurer que jamais je n'ai rencontré Franco. Cependant, et c'est troublant, je dois vous dire qu'à ma surprise, il a été le premier Chef d'État à m'écrire, à Colombey, après mon départ de l'Élysée, il y a quelques jours.

Si Dieu me prête vie, peut-être aurai-je l'occasion de me rendre en Espagne et dans ce cas, seule la courtoisie m'empêchera d'éviter de le rencontrer, au risque de fâcher Malraux et Mauriac, mes fidèles compagnons qui firent tant pour la cause des républicains espagnols. Pour l'heure, je prépare un voyage en Irlande où une branche de mon ascendance puise ses sources et ce projet me suffit.

Me voici tel que je suis désormais, un simple touriste, retiré du jeu, du brouhaha et des polémiques du pouvoir. À mon âge, si je devais rencontrer Franco, je laisserais à l'Histoire le soin de me juger, et je ne tenterais pas de m'en expliquer. Le grand peuple d'Espagne, quant à lui, conserve tout mon respect, toute mon estime et toute mon amitié.

Salutations,

Charles de Gaulle