Et nous, dans tout ça?
       

       
         
         

Jean-Pierre L. Collignon

      Mon Général,

Dans un précédent courrier -auquel vous n'avez pas répondu (seriez-vous souffrant?) - j'évoquais la destinée de la région où je vis, qui se trouve être la partie francophone de la Belgique (ce qu'il en reste) et de l'éventualité, que vous avez jadis évoquée, de son rattachement aux destinées de la République dont vous fûtes l'une des plus belles figures. Que pensez-vous, aujourd'hui, de cette hypothèse? Vous paraît-elle encore d'actualité, à l'heure où l'Europe va «s'élargir» en prenant en compte ce qui reste des Etats de l'est du vieux continent? Europe des peuples, des nations, des états... quelle Europe, finalement ressortira-t-elle de tout ce qui se met en place aujourd'hui?

En avez-vous une idée? Et correspondra-t-elle à ce que vous imaginiez? Merci de l'attention que vous voudrez bien porter à la présente. Croyez, mon Général, en l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Jean-Pierre L. Collignon, de Liège, Belgique.

 

       
         

Charles de Gaulle

      Cher Monsieur,

Vous évoquez un précédent courrier de votre part auquel je n'aurais pas répondu. Même si je dois admettre que j'ai pris du retard dans ma correspondance, je dois vous avouer que je n'ai pas retrouvé trace votre première missive. Il semble qu'elle ne me soit jamais parvenue. Je vous invite par conséquent à me l'expédier de nouveau. Et je prendrai le temps de répondre à toutes vos questions, qui, à en juger par votre seconde lettre, sont fort intéressantes.

À très bientôt, je l'espère vivement,

Bien sincèrement à vous,

Charles de Gaulle