Dostoïevski
       

       
         
         

Vincent Feuillet

      Vieux compagnon de la contradiction. Nos discussions furent longues durant de nombreuses nuits. Tu m'as probablement reproché cette hésitation qui guidait chacun de mes pas politiques. N'était-ce d'ailleurs pas paradoxale pour un homme qui se proclamait l'âme rouge? Sans doute n'étais-je qu'un doux rêveur (je te vois déjà bouillir à l'idée d'un renoncement). Nous étions souvent en désaccord, l'étiquette semblait tellement nous séparer, mais toujours il était question de ce même entêtement à réfléchir sur une "Condition Humaine"; ma recherche est probablement plus intérieure, un peu égoïstement, je n'ai jamais été un bon homme d'action. Et puis m'aurais-tu aimé autrement, n'est-ce pas aussi mon scepticisme qui nourrit cette foi commune.

Ces quelques mots pour toi mon vieil ami:

"On sait que des raisonnements entiers passent parfois dans nos têtes instantanément sous forme de sortes de sensations qui ne sont pas traduites en langage humain et dâautant moins en langage littéraire. Et il est évident que beaucoup de ces sensations traduites en langage ordinaire paraîtraient totalement invraisemblables. Voilà pourquoi elles nâapparaissent jamais au grand jour et pourtant se trouvent chez chacun."
DOSTOÏEVSKI

Vincent Feuillet

 

       

 

       

Charles de Gaulle

      Cher Monsieur,

Même si je ne vous ai pas reconnu, j'ai ressenti, dans vos quelques mots, une influence que je dirai culturelle et qui m'est assez familière. Je vous salue, Monsieur, et j'ai choisi Nietzsche pour répondre à Dostoïevski. Nietzsche: pour comprendre:

«Rien ne vaut rien. Il ne se passe rien. Et cependant tout arrive. Mais cela est indifférent.»

Friedrich Nietzsche