Jacques Genin
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Tout est sexe?

    Cher professeur Freud,

J'ai deux questions à vous poser.

Tout d'abord, qu'est-ce qui vous fait dire que «tout est sexe»?

Et ensuite, que dites-vous de l'analyse psychologique qui dit qu'Hitler est un homosexuel refoulé. Quels sont les indices de cette déduction?

Cordialement.

Brigadier Genin



Cher Brigadier Genin,

Tout d'abord, laissez moi vous remercier de m'avoir posé ces questions, elles me permettront de clarifier certaines choses.

Tout n'est pas sexe, mais le sexe est dans tout ou presque. Je m'explique. La définition du sexe a été étalée et de moins en moins la même au fur et à mesure que mes théories avançaient et étaient traduites pour tous. Lorsqu’une personne moyenne parle de sexe, elle veut soit parler de l'acte sexuel avec un partenaire ou de l'organe même. De toute façon, les deux sujets sont considérés comme des tabous et touchent directement la morale. Par contre, lorsque moi, je parle de sexe, j'étends le sujet beaucoup plus loin. La sexualité est une recherche de plaisir constant dans quelque partie que ce soit. Que ce soit avoir une préférence pour les raisins plutôt que les tomates, c'est une sorte de plaisir que de manger des grappes. Lorsque l'on apprécie énormément voyager, c'est une sorte de plaisir. Et le sexe se raccorde, personnellement, au mot plaisir. C'est pourquoi mes théories ont été mal comprises et que j'ai longtemps été considéré comme un bonhomme vicieux ou même un pervers qui profite de ses patientes pour assouvir ses fantasmes sexuels.

De plus, les enfants découvrent le plaisir sexuel sous différentes formes. Le plus grand des plaisirs est celui de la sexualité, mais les enfants ne le découvrent que petit à petit et s'aventurent tout d'abord dans le plaisir de sucer lorsque leur mère leur donne le sein ou qu'ils mettent leur doigt en bouche. Ils copieront d'ailleurs ce geste tout au long de leur vie. Certains en mangeant énormément, d'autres en fumant, ou simplement en embrassant d'autres personnes. N'avez-vous jamais remarqué qu'un baiser n'est rien d'autre qu'un petit suçon?

Et donc, tous les plaisirs de base se rapportent directement à l'énorme plaisir qu'est celui de la sexualité. Mais de là, à dire que tout est sexe, n'exagérons rien.

Pour ce qui concerne la sexualité d'Hitler, je ne pourrais vous éclairer grandement, étant donné que je ne l'ai jamais croisé et que je n'ai pas eu l'occasion de lui parler. Etant juif, il était mal vu de lui proposer mes services. Vous comprenez bien que si je pouvais découvrir ce qui fait qu'il soit si cruel, je lui aurais proposé mon plus beau divan. Pour ce qui est de son homosexualité refoulée, je ne pourrais me prononcer au risque de me tromper. Par contre, puisque vous devez connaître beaucoup plus ce personnage par vos livres d'histoire, je vous invite à lire mes théories sur la sexualité s'intitulant «Trois essais sur la théorie sexuelle». Cet ouvrage vous guidera sur l'homosexualité refoulée et autre explications.

En espérant vous avoir quelque peu éclairé.

S. Freud