tornade.blues+laposte.net
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Surréalisme

   

Cher Professeur,

Nous sommes en train d'effectuer un travail sur l'influence de la psychanalyse sur les écrits de Breton, Soupault, et Desnos. Nous aimerions être sûres que vous reconnaissez la méthode de l'écriture automatique comme un moyen intéressant d'exploration de l'inconscient. En effet, nous comptons nous appuyer sur «L'interprétation des rêves» afin d'établir des parallèles entre la struture interne des poèmes surréalistes et celle des rêves.

Nous vous prions d'agréer, Professeur, l'expression de nos sentiments les plus respectueusement dévoués à votre cause,

*Tornade Blues et Anna Kronic


Chers Tornade Blues et Anna Kronic,

Je vous prie de m'excuser pour mon retard, mais je fus très occupé ces derniers temps.

Lier mes découvertes à des recherches artistiques, mais quel honneur vous me faites. Bien entendu, je le conçois parfaitement et vous donne mon accord.

Bien entendu, j'appuie parfaitement l'écriture automatique, qui m'a souvent révélé des résultats étonnants. Mais s'il y a plusieurs formes d'écritures automatiques et selon mes expériences, il n'y en a qu'une qui puisse réellement marcher. C'est celle que l'on ne prévoit pas.

La plupart du temps, lorsque les personnes s'appliquent à l'écriture automatique, elles se placent simplement devant une feuille et commencent à écrire simplement pour finalement laisser leur inconscient faire le reste. Mais je pense qu'il y a une certaine réticence de l'esprit, puisque nous sommes informés de notre désir d'écriture automatique. Tandis que lorsque nous n'y prêtons pas attention et que par après nous nous rendons compte que c'était une écriture automatique, les résultats sont beaucoup plus forts.

J'aimerais que vous m'informiez de vos résultats. Je vous en remercie d'avance.

Cordialement,

Docteur S. Freud