Magdalena
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Psychologie

    Quand tu crois comprendre plus que les autres, ou voir tout différemment des autres, quand tu ne supportes pas de rester sans rien faire, car les pensées coulent en toi, sans avoir jamais d'issues, questions de tout et surtout. Il suffit de voir une chose et les pensées coulent.

Quoi faire? essayer d'être comme les autres, ou t'accepter et essayer d'utiliser ces pensées à quelque chose?

magdalena



Chère Magdalena,

Votre question a probablement été posée plus d'une fois par chaque personne de cette terre. Tout le monde se demande si on est unique à penser d'une certaine façon, si les autres pourraient un jour avoir exactement la même vision que nous. La réponse ne sera sûrement jamais résolue entièrement, simplement car nous n'arrivons jamais à exprimer exactement ce à quoi nous pensons. Les mots ne sont pas assez nombreux et explicatifs que pour dessiner nos pensées.

Concernant votre deuxième pensée, j'ai constaté tout au long de ma vie que chaque personne se sent unique par rapport aux autres et qu'on considère la plupart du temps que les gens se ressemblent, mais que nous ne ressemblons à aucune personne. ce qui est illogique quand on y pense. Notre idéal du moi nous force à nous sentir comme supérieur aux autres et on a l'impression d'être incompris ou de mieux comprendre les choses que ceux qui nous entourent et c'est tout à fait normal.

La réponse à cela est proche de celle d'un vieux sage. Chaque personne est unique et tout le monde se ressemble. J'explique cela ainsi: nous pensons tous d'une certaine façon ce qui nous rend unique, mais puisque nous vivons tout cela, nous nous ressemblons.

N'ayez crainte d'avoir ce genre de pensées et n'en soyez pas troublée. Un bon exercice serait de mettre vos pensées par écrit et de les faire lire par quelqu'un de votre âge ou simplement de votre entourage et vous verrez qu'elle aura tendance à penser comme vous pour certaines choses.

En espérant avoir répondu à votre questionnement.

S. Freud



Je crois que j'ai pris une résolution: travailler tout le temps sur mes questions m'empêche de penser à mille choses dans le même temps, au moins sortir quelque chose de tout ça. Je vous remercie beaucoup!

Que tout le bonheur du monde soit avec vous! bonne journée!

P.S.: merci de me répondre si vite! Peut-être que je vous écrirai quand je serai de nouveau bouleversée.

Voilà, merci encore une fois!