sly.godde+tele2.fr
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Philosophe ou manipulateur

   

Vous êtes certainement un des plus grands philosophes ou peut-être manipulateur de ce siècle; enfin, j'aurais une ou même plusieurs questions en ce qui vous concerne:

Un homme ayant tué (de sang froid) peut-il encore aimer?

Une autre:

Sommes-nous bien dans le monde où nous pensons être, et le rêve est-il un moyen de s'en convaincre?

Une dernière:

Le sexe est une denrée rare dans ce monde car nous, faibles humains, l'utilisons en connaissance de cause, mais y a-t-il d'autres moyens de connaître la chaleur du corps et de l'âme autrement que par le sexe?


Tout d'abord, cher ou chère inconnu(e), j'espère que vous me pardonnerez de ne pas vous avoir répondu plus rapidement. Et pour répondre à vos questions,

Premièrement le meurtre ne s'associe pas directement à l'amour. Il y a plusieurs cas qui le prouvent. Un homme peut tuer par amour, comme preuve si vous préférez. Ou encore aimer à partir du meurtre, mais c'est encore un cas de psychose assez rare. Plus clairement, lorsqu'un homme tue, il ne tue pas sa passion lui permettant d'aimer.

Je ne puis répondre à votre question par rapport au fait que nous sommes bel et bien dans le monde où nous pensons être. Je vous poserai plutôt cette question: dans quel autre monde pourrions-nous être? Si nous étions dans un autre monde, nous serions toujours à une certaine place, ignorant la différence, je pense que la réponse nous est totalement égale. Pourquoi cette question ?

Bien sûr, il y a d'autres moyens de connaître la chaleur du corps et de l'âme autrement que par le sexe. La création en commun est une bonne preuve de la liaison entre deux personnes pour arriver à un plaisir digne de nos espérances.

Bien à vous,

S. Freud