La société meilleure
       

       
         
         

Charles Desjardins

      Monsieur,

Vous qui dites étudier la nature profonde de l'homme, croyez-vous qu'il lui sera un jour possible de rendre la société plus équitable ou restera-t-il éternellement concentré sur l'admiration de son propre nombril.

Charles Desjardins
         
         

Sigmund Freud

      Cher Monsieur,

J'ai lu avec intérêt votre lettre et je ne peux que vous louer de vos sentiments humanitaires. Sans doute, si tous les hommes étaient faits comme vous, la situation serait bien meilleure. Cependant, j'ai largement écrit sur la société dans mon dernier chapitre de mes Nouvelles conférences d'introduction à la psychanalyse, que je vous prie de consulter. J'y écris notamment, si mon souvenir est encore bon: "Tout changement de l'ordre social a peu de chances de succès tant que de nouvelles découvertes n'auront pas accru notre maîtrise des forces de la nature et facilité ainsi la satisfaction de nos besoins. Ce n'est qu'alors qu'il pourra être possible qu'une nouvelle organisation de la société bannisse la misère matérielle des masses mais aussi exauce les exigences culturelles de l'individu. Mais il est certain que même alors nous aurons encore à lutter pendant un temps incalculable avec les difficultés que le caractère indomptable de l'homme oppose à toute espèce de communauté sociale."

Bien cordialement,

Prof. Dr. Freud