Odile Zuliani
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Homosexualité féminine

   

Ma fille a eu des expériences homosexuelles et hétérosexuelles. Elle pense que son orientation est homosexuelle.

Moi, sa mère, ça me trouble et je m'interroge.

Comment pouvez-vous expliquer ce choix?

Qu'est-ce qui vient faire barrage à son désir pour l'autre sexe?

En quoi son père et moi-même sommes responsables de ce choix?

Merci de me répondre


Chère madame,

Tout d'abord, j'aimerais vous rassurer en vous expliquant que ce n'est aucunement troublant de constater une telle recherche de la part de votre fille. Si ses préférences se rattachent plus à l'homosexualité, c'est peut-être dû au fait qu'elle tente de trouver une douceur que ses expériences hétérosexuelles n'ont pu lui offrir. Et puis, cela dépend également de l'âge de votre fille. Il y a de nombreux cas d'homosexualité durant la recherche du plaisir et lors des conflits internes de l'adolescence. Laissez votre fille faire ses découvertes.

Je suppose que vous ne pouvez vous empêcher de vouloir interagir avec ce choix et je vous répondrai de la sorte: ne l'empêchez pas de vivre ses désirs, au risque de la détruire et de rendre douloureuse sa vie. La meilleure chose à faire est sûrement de lui demander pourquoi ses choix sont ainsi, et de lui expliquer pourquoi les vôtres sont différents. Tentez, peut-être, de comprendre d'où est venue cette préférence et si ce n'est point une cause consciente.

Concernant votre questionnement sur la responsabilité de son père et de vous-même, sachez qu'il y a sûrement de nombreux facteurs qui ont pu amener cette préférence à faire surface, mais si vous pensez que votre couple représente une belle union d'amour, alors votre crainte peut s'effacer, en grande partie. Votre image de parents lui donne une image de couple et donc de choix sexuel. Ce serait donc un autre facteur qui pourrait intervenir. Mais tout cela n'est analysable qu'avec une vue d'ensemble et il m'est impossible d'agir comme tel.

En espérant que mes paroles ont pu vous rassurer.

S. Freud