Cobayes
       

       
         
         

Popoye

      Cher Dr. Freud,

J'aimerais savoir qui étaient vos cobayes (surtout des hommes je présume), mais quel âge? Des enfants aussi? Et, en général, venaient-ils en grand nombre? J'aimerais avoir l'heure juste car mes profs ont souvent mentionné le peu de rigueur dans cet exercice, à savoir que vous exerciez vos examens sur un très petit échantillon de la population. Aussi, ces derniers étaient-ils rémunérés?

Merci d'avance cher monsieur et très longue vie!
         
         

Singmund Freud

      Très cher(e) Popoye,

Au début de mes analyses et conceptions de théories, je me suis pris moi-même en exemple et ai commencé à fonder mes idées sur ma propre vie et mes propre raisonnements. Lorsque j'ai commencé mon ouvrage sur l'interprétation des rêves, le 28 mai 1899, c'était à la suite d'une série de rêves que je ne cessais de faire.

Mais bien entendu, par après, j'ai prolongé mon savoir en questionnant mes confrères. Comme par exemple, lors de nos réunions du mercredi soir. Et puis, ce fut aux tours de mes patients de me raconter leurs rêves et leurs pensées quotidiennes.
C'est donc petit à petit que j'ai agrandit mon échantillon, comme vous dites, et je ne suis pas resté sur les habitants de Viennes, contrairement à ce qu'on pourrait croire.

Puisque je correspondais avec plusieurs psychanalystes et autres scientifiques dans le monde entier, je partageais avec eux mes perceptions des choses et ils m'apprirent beaucoup. C'est d'ailleurs de cette façon que j'ai pu généraliser certaines théories.
Mais je ne pourrais me vanter d'avoir suivi la même initiative de ce très cher Darwin qui questionnait tous les coins de la terre à la recherche de preuves pour ses idées évolutionnistes.

Je pense aussi que l'inconscient n'est pas une chose qui nécessite énormément de preuves, sa conception et son existence est tellement claire que je n'ai pas besoin de preuves supplémentaires aux miennes.

Et concernant la rémunération des cobayes, je ne les considérais pas comme des animaux de laboratoire proprement dit et n'étaient pas exclusivement spécifiques à mon approfondissement théorique. De toute façon, l'évolution de notre monde et la conquête du bien est la plus grande des indemnités.

Cordialement.

S. Freud