Sylvain
écrit à

   


Sigmund Freud

     
   

Celle du pourquoi?

    Bonjour, je me prénomme d'un simple nom: Sylvain.

Vous avez eu de très belles pensées sur l'amour, la philosophie en général et le sexe, vous avez à vous seul fait bouger toute une société paralysée par la crainte. Je vous admire, car vous êtes beaucoup de choses intrigantes, mais une question m'a encore été posée, celle du pourquoi. Pourquoi avoir essayé de faire ouvrir les yeux à ce triste monde, j'ai lu quelques réponses que vous avez formulées et à toutes vous vous empressiez de donner une réponse en accords avec l'Homme, pourquoi?

Et j'aimerais votre avis sur: sommes-nous différents quand nous comprenons toutes philosophies différentes et que notre âge (17ans) nous fait passer que pour un menteur (ce que je ne suis pas)?

«Dieu a dit que la terre est grande et pourtant il l'a confiée à de sombres idiots.»

Votre serviteur: Sylvain...(merci de perdre un peu de votre temps).
 

Cher Sylvain,

Je vous remercie grandement des compliments que vous me faites, et sachez que ce n'est pas perdre mon temps que de vous répondre.

Votre première question sur la raison de l'oeuvre de ma vie m'a été souvent posée. J'ai toujours désiré être un défenseur de l'Homme, je voulais que l'avenir ne s'efface pas sur lui-même et disparaisse à cause de la stupidité et l'hypocrisie de l'humanité. Ouvrir les yeux des gens sur leur passé et leurs pensées était une façon de leur ouvrir les yeux sur les gens qui les entouraient. Ainsi, ils perdaient cet égoïsme constant qui fait que chaque être humain ne vit que pour lui. Malgré le fait que nous naissons et mourons seuls, entre ces deux instants, c'est une fraternité qui doit s'accomplir. Ne trouvez-vous pas?

De plus, l'homme ne devrait pas être fait pour la destruction mais bien pour l'amour.

Concernant votre deuxième question, je pense que chaque philosophie se perçoit différemment selon les personnes. Nous ne philosophons pas tous de la même façon. C'est pourquoi, nous ne pouvons nous reprocher de penser autrement qu'un autre.

La plupart des hommes ignorent cela et c'est ce qui crée les conflits, voire les guerres.

En espérant avoir répondu à vos questionnements.

Cordialement.

S. Freud