Variation sur le même C
       

       
         
         

Nicolas.Paape

      Cher Albert,

Tout d'abord un grand merci pour votre participation à ces informations parfois si simples et tout aussi compliquées (suivant vos propres termes), et c'est un très grand plaisir que de parcourir avidement tous vos articles.

Voici ma question :

Imaginons que nous soyons capables de réaliser un appareillage (peut importe sa technicité) qui pourrait, dans notre système référentiel, réaliser une « bulle » -j'entends un espace à 4 dimensions définies autour de l'appareil - dans lequel C pourrait varier, ce qui affecte donc le reste de façon radicale. Il devient donc possible de faire varier une longueur ou distance sans en modifier la vitesse. Dans ce cas l'équation E=MC2 reste donc valable avec un déplacement de temps 0 mais avec une longueur gigantesque. Si la distance devient une constante (puisque l'on sait où l'on veut se rendre), en faisant varier C il devient possible d'approcher sa vitesse sans modifier la longueur du mobile, mais de réduire le déplacement à 0. Serait-il donc possible de se déplacer différemment dans le système référentiel? Se déplacer sans que le temps ne s'écoule ?

Je sais c'est peut-être une aberration (et sans doute mal expliquée, mais connaissant votre génie, je suis persuadé que vous comprendrez le sens de ma question) tirée par les cheveux, mais j'aime me torturer l'esprit.

Merci encore pour tout ce que vous avez fait pour nous et continuez de nous apprendre et de nous faire découvrir.


Nicolas PAAPE

 

       
         

Albert Einstein

      Cher Nicolas,

Un grand merci pour les compliments. Vous êtes gentil.

Je vous ai très bien compris, et je dois vous féliciter pour la justesse de votre analyse. Vos conclusions sont bonnes, mais, comme vous le mentionnez vous-même, votre «appareillage» est une aberration, donc irréalisable. Mais cela est toujours bien de faire des expériences de pensée. De celles-ci, parfois, jaillit la lumière. C'est là une des raisons pour lesquelles je n'ai jamais travaillé en laboratoire.

Albert Einstein
         
         

Nicolas.Paape

      Cher Albert,

Tout d'abord merci pour votre réponse. Entre-temps j'ai eu l'occasion de lire les travaux d'un jeune chercheur (Joao Magueijo) qui dans les années 1990 a travaillé sur une thèse de variation de la vitesse de la lumière. Il est parti des parties de l'Univers qui nous semblent non causalement liées; si on considère que la vitesse de la lumière est constante elles auraient très bien pu être en contact dans le passé, et donc s'homogénéiser, si la vitesse de la lumière avait été tout au début de l'Univers bien supérieure à ce qu'elle est actuellement. L'idée paraissait simple, mais elle avait le défaut de remettre en cause un postulat important de la physique moderne. Aussi Joao Magueijo eut-il du mal à la faire accepter par ses collègues. Mais, petit à petit, l'hypothèse, au début considérée comme loufoque, fit son chemin et elle est maintenant reprise par des cosmologistes de renom tels John Barrow et Lee Smolin. Tout aussi stimulant est le fait qu'elle s'intègre relativement bien à la nouvelle théorie développée par Giovanni Amelino-Camelia qui remet lui aussi en cause la théorie de la relativité, mais dans une perspective différente. Enfin, cette théorie d'une vitesse variable de la lumière permettrait éventuellement d'expliquer des observations quelque peu troublantes. Pas de doute donc qu'il commence à y avoir une certaine effervescence autour de cette idée d'une vitesse variable de la lumière. La théorie est très intéressante et se base en permanence sur vos travaux, si Dialogus peut vous le transmettre, sans modifier le cours du temps, je vous conseille vivement cette lecture.

Bien à vous.

Nicolas
         
         

Albert Einstein

      C'est juste une hypothèse Nicolas. Pour ma part, je continue de croire que la vitesse de la lumière est une constante universelle qui n'a jamais varié.

Albert Einstein
         
         

Nicolas.Paape

      Je vous retourne la chose, votre équation n'est-elle pas aussi une hypothèse? Vous dites que «pour votre part» vous pensez qu'elle n'a jamais varié. En tous les cas, tant qu'il y aura des gens comme vous, qui élaborent de nouvelles théories avec beaucoup de justesse et d'ouverture d'esprit, nous ne pourrons qu'évoluer dans nos connaissances.

Encore merci Albert!
         
         

Albert Einstein

      Mes théories sont en effet des hypothèses, mais jamais démenties à ce jour.

Merci pour les compliments.

Albert Einstein