Y aurait- il un paradoxe dans le paradoxe?
       

       
         
         

dam.girard@wanadoo.fr

      Monsieur,

dans une de vos réponses, vous dites Michel décide de s'embarquer. Il entreprend alors un voyage qu'il effectue à une vitesse proche de celle de la lumière, pendant que Daniel reste sur Terre. En raison de son mouvement, et surtout de la vitesse à laquelle il va, le temps s'écoule plus lentement pour Michel dans le vaisseau spatial. Donc, à son retour, Michel le voyageur retrouvera son frère plus âgé que lui.

Du point de vue de Michel immobile, la terre s'éloigne très vite puis revient, donc, Daniel qui s'est déplacé rapidement a moins vieilli et au retour Michel est plus vieux que Daniel?

J'ai fait le même raisonnement de l'autre point de vue et le résultat est opposé: où est l'erreur? 

Merci d'avance de secourir un ignorant qui se perd dans ses propres conjectures.

Damien

 

       
         

Albert Einstein

      Damien,

Voilà justement la faille de votre raisonnement. Ce n'est pas juste une question de point de vue. Michel s'est réellement déplacé très rapidement, donc pour lui le temps s'est contracté tel que la théorie le prédit. On ne peut prendre ce problème à l'envers en se disant que c'est Michel qui est immobile. Ce serait comme de regarder passer une voiture de course en s'imaginant que c'est nous et le décor qui reculent tandis que la voiture est immobile.

Albert Einstein


 



 

dam.girard@wanadoo.fr


 
Merci pour cette réponse si prompte (moins de 24h).

J'ai moi aussi fait des recherches à ce sujet et j'avais bien commis une erreur mais je ne suis pas sûr que ce soit celle que vous croyez.

En relativité, on peut décrire le monde depuis n'importe quel référentiel (dites-moi si je me trompe) donc pourquoi pas celui du voyageur?

Les calculs montrent bien que Michel avec son télescope voit Daniel vieillir moins vite que lui, et c'est conforme à ses calculs (et de même Daniel avec son télescope voit Michel vieillir moins vite que lui) à cause de la dilatation du temps aux vitesses relativistes et il en est de même sur le retour, chacun calcule que l'autre vieillit moins vite que lui (je précise bien CALCULE...). Mais où est donc l'erreur? Eh bien tout simplement dans le demi-tour (même si il est très rapide), la Rel. Restreinte, n'autorise pas les mouvements accélérés d'où forcément erreur. Ce voyage doit s'interpréter avec la RG: c'est pareil pour l'aller et le retour mais on peut maintenant calculer que l'accélération du demi-tour fait vieillir Daniel très vite d'où la différence à la fin.

J'avais précisé CALCULE car ce que Michel observe c'est encore autre chose (à cause de l'effet Doppler) c'est-à-dire qu'il ne remarque rien pendant le demi-tour mais qu'il voit vieillir Daniel plus vite que lui au retour. De plus, le vieillissement accéléré de Daniel calculé par Michel est bien égal au vieillissement ralenti de Michel calculé par Daniel, ce qui est indispensable pour respecter le premier postulat de la relativité.

Merci de ce dialogue passionnant et faites-moi savoir si je commets des erreurs de raisonnement, mon plus grand désir est de progresser dans la compréhension du monde.

Amitiés sincères. 

Damien


 



 

Albert Einstein


 
Damien,

Dans ma réponse précédente, je ne connaissais pas votre niveau de compréhension de la théorie. Je constate avec intérêt que vous vous en sortez très bien. Votre analyse est juste sur les effets du demi-tour et l'obligation de mouvements rectilignes uniformes pour la relativité restreinte. Continuez à vous intéresser à la compréhension du monde, c'est un sujet passionnant, qui mène à la connaissance ultime.

Albert Einstein