Quelques remontrances
       

       
         
         

tremblay_michele@yahoo.ca

      Cher monsieur Einstein,

J'ai vu hier, au canal Historia, un reportage sur votre femme Mileva! Elle y est pour beaucoup dans votre découverte sur la relativité! N'auriez vous pas trouvé légitime, loyal et honnête de le mentionner lorsque vous êtes allé récupérer le prix Nobel ? Ça frise (comme votre abondante chevelure) le vol de propriété intellectuelle, votre affaire !

Qui plus est, la pauvre n'a récolté que souffrances : votre mère la méprisait, et suite au décès de votre fille aînée, vous avez lâchement fui devant vos responsabilités familiales et avez demandé le divorce pour vous enfuir avec votre cousine germaine, laissant Mileva seule avec votre fils schizophrène !

 

       
         

Albert Einstein

      Chère madame,

Je conçois votre désarroi. Je m'étais promis de ne pas aborder de sujets familiaux ici sur Dialogus. C'est le peu de ma vie que les journalistes n'ont pas trop investiguée.

Cependant, vous abordez un sujet de la collaboration de Mileva sur la théorie de la relativité.

Les analystes ont toujours cru au rôle de Mileva dans la conception de cette théorie. Mileva était certes calée en sciences, mais je vous explique l'origine de leur erreur. Lors de notre fréquentation, je travaillais éperdument sur la théorie de la relativité et je lui en parlais abondamment, autant lors de nos discussions privées que lors de nos lettres. Par élan amoureux, lorsque j'écrivais à Mileva, je lui parlais de notre théorie. Voilà l'origine de la confusion des journalistes, qui ont cru que Mileva était en fait la femme derrière la théorie.

Quant à ma fille et à mes fils, je n'aborderai pas le sujet ici.

Albert Einstein
         
         

tremblay_michele@yahoo.ca

      Monsieur Einstein,

Je tiens à vous remercier de m'avoir répondu avec autant de diligence.

Cordialement,
Michèle Tremblay