Parlons QI
       

       
         
         

Nikkozebest@aol.com

      Mon cher Albert,

Je vous appelle aujourd'hui dans l'intention de vous demander ce qu'est un test de QI? Auriez-vous l'amabilité de me poser quelques questions de type QI afin de voir ce qu'il en est? Ce serait très aimable de votre part: Merci d'avance!!!!!

Un esprit qui est très intellectuel...

 

        
          

Albert Einstein


 
Le QI, ça veut dire "Quotient Intellectuel". Cet acronyme sert à désigner une série d’une trentaine de tests, mis au point en 1906 par le psychologue français Alfred Binet pour le ministère de l'Education nationale. L’objectif est alors de détecter les enfants en échec scolaire pour leur apporter un soutien personnalisé. Il a depuis été adapté et modifié à de multiples reprises. Le test le plus fréquemment utilisé est celui de Weschler, mais il en existe d’autres : le Stanford Binet, le K.ABC, le Catell et la matrice de Raven qui sont deux tests aculturaux.

Le QI évalue le quotient intellectuel, et non le "Quotient d'Intelligence". Il ne s’agit pas en effet de mesurer l'intelligence, mais de pouvoir établir des comparaisons, avec une population de référence ou avec la personne elle-même, par exemple pour estimer le développement de ses capacités intellectuelles. 

Vous me pensez génial ? En 1926, la psychologue Catherine Morris Cox a publié une étude sur les hommes et femmes, ayant vécu entre 1450 et 1850, réputés être les plus intelligents. Leur QI a été estimé d’après les écrits et travaux qu’ils ont laissés. Philosophes, mathématiciens, écrivains, musiciens, ce sont souvent des personnalités qui excellaient dans plusieurs domaines. Le poète allemand Goethe surclasse tout le monde avec un QI de 210, suivit de près par Blaise Pascal (195), Galilée (185), Descartes et Nietzsche (180), Mozart (165) et moi-même avec "seulement" 160.

L'intelligence est la faculté de comprendre. Cette capacité est notamment utilisée pour calculer, raisonner, apprendre, mémoriser, gérer les relations humaines ou s'adapter à des situations nouvelles. Ce n'est pas seulement d'être bons en mathématiques ou en algèbre.

Mais attention, il importe de mettre en garde contre l'usage abusif qui est fait du mot QI. A l'origine, il s'agissait bien d'un quotient, puisque c'était un rapport entre : 

1) la note obtenue par un enfant dans un test de développement intellectuel, et : 

2) la moyenne des notes obtenues par les enfants de son groupe d'âge. 

En multipliant le résultat par 100, un enfant moyen a donc un QI de 100. Cependant, les QI n'étaient alors pas comparables quand les individus présentaient des différences d'âge. 

Comme je ne veux pas vous induire en erreur non plus, on me dit que de vos jours, ce type de quotient n'est plus utilisé bien que le mot ait été conservé. Il s'agirait d'un écart entre une moyenne théorique de 100, sachant que la distribution des scores de la population se fait selon la courbe de Gauss (dite courbe en cloche), avec une déviation standard de
15 points. 



Courbe de Gauss montrant la répartition des notes de QI pour un échantillon donné dans une classe d'âge donnée. La note moyenne est 100 par convention, la déviation standard est de 15. On vérifie que 2,25% d'une population donnée est en-dessous de 70, 2,25% au-dessus de 130. 

Ainsi, un QI de 115 veut dire que le sujet a une note telle que seulement 16% des gens ont un score supérieur à lui. Symétriquement, un QI de 85 indique que le sujet a 16% des personnes ayant une note inférieur à la sienne. La formule permettant de calculer le QI est alors la suivante : 

QI = 100 + 15*(X-Xbarre)/sigma, où : 

X = Valeur brute ( nombre de réponses exactes ) 
Xbarre = Moyenne des valeurs brutes d'un groupe d'âge 
sigma = Déviation standard 

C'est dire que le QI n'appréhende pas la même réalité selon la méthode de calcul choisie. Alors quant on vous parle de QI ... 

Voici quelques exemples de questions de tests de QI pour vous creuser les méninges :




Suite logique : 58 CT 12 DE 25 VQ 81 ??


Quel dessin prolonge la série ?




Quel est le dessin suivant ?



Les dessins de la 1er ligne ont une caractéristique que n'ont pas ceux de la 2nd et que possède l'un des dessins de la 3éme. Lequel ?



Quel dessin vient compléter la série ?



Quel dessin ne va pas avec les autres ?



Tentez de résoudre cette analogie:




En guise de conclusion, l'intelligence est, depuis longtemps, un sujet très compliqué et très discuté, bien plus difficile à mesurer que les connaissances ou les compétences. Les polémiques et les débats n'ont pas manqué. Pour sortir de cette querelle, qui a souvent opposé les partisans de l'inné, de la nature, à ceux de l'acquis et de la culture, on peut proposer des définitions de l'intelligence comme celle-ci : il s'agit d'une capacité générale permettant d'agir efficacement sur sa vie. Mais l'intelligence n'est pas une dimension unique. Il faut la voir comme l'agencement de multiples facteurs dont seule la combinaison assure l'efficacité. Citons, parmi ces nombreux facteurs, la maîtrise du langage et l'aptitude verbale, aptitude à raisonner dans l'espace, celle à raisonner sur des chiffres, la capacité de raisonnement logique, etc. On pourrait presque dire qu'il existe autant de formes d'intelligence que d'individus. Chaque intelligence résulte d'une combinaison unique de facteurs divers. 

Albert Einstein

P.S. Les questions tests sont tirées de l'ouvrage "Le livre de bord des tests" par Anne Bacus.