Le temps n'a pas cours dans le monde quantique!
       

       
         
         

mehni2

      Bonjour je ne sais pas si vous vous rappelez de moi! Je suis à l'origine de la question qui concerne les univers parallèles et de l'origine du Big Bang!

Bref je tiens à vous remercier de votre réponse. Certes j'ai attendu pas mal de temps mais cela valait largement la peine tant elle est précise! 

Ma question est la suivante: vous m'avez conseillé de prendre avec des pincettes toutes les découvertes scientifiques car ces dernières ne sont pas toujours correctes! Voici ce que j'ai pu lire dans le magazine "Science&Vie" n°1024 de Janvier 2003, il est écrit que "dans les sous-sols de l'université de Genève, des physiciens ont démontré que notre sens commun de la causalité ne s'appliquait pas à l'échelle atomique. Autrement dit, le temps n'a pas cours dans le monde quantique"! 
Donc ces scientifiques viennent d'apporter la preuve que le temps n'existe pas dans le monde microscopique!
Comment cela peut-il bien être possible? 

Ps: Je sais qu'il est difficile pour vous de répondre à cette question sans apporter d'élément technique! Oui mais voilà je ne suis guère doté d'une capacité intellectuelle élevée alors!

Mes salutations les plus distinguées.

 

       
         

Albert Einstein

      Cher ami,

Bien sûr que je me rappelle de votre question. Il me fait toujours plaisir de répondre aux questions qui me sont adressées, même si, dans votre temps, les réponses peuvent arriver avec un certain décalage.

Désirant vous répondre justement, je me suis fait envoyer par Dialogus l'article dont vous faites mention. J'en ai fait une lecture attentive, et... je ne sais pas trop comment vous dire... sinon de prendre aussi avec des pincettes les résultats de cette expérience scientifique. Voyez-vous, il y a maintes explications aux résultats obtenus, autre que la non-existence du temps au niveau quantique. Cette non existence remettrait en question le principe de causalité, chose à laquelle je me refuse de croire. Toute l'expérience, et ses résultats étonnants sont basés sur le principe que deux photons émis en même temps et séparés par la suite par des miroirs distants de 55m semblent communiquer n'est-ce pas? Si l'un des photons passe un miroir, l'autre passe, et si le premier ne passe pas, l'autre ne passe pas. Comme les photons n'ont aucun moyen de communiquer entre eux sans dépasser la vitesse de la lumière, c'est à dire que l'information n'est ni programmée ni "téléphonée" de l'un à l'autre, l'équipe scientifique chargée de l'expérience en a conclu qu'au niveau quantique le temps n'existe pas, et qu'alors les photons ont "tout leur temps" pour communiquer entre eux. Les professeurs Gisin, Zbinden, Scarani et Stenanov et Suarez passent certaines choses sous silence cependant, et, bien que leur expérience leur permette de produire "un gros titre", comme LE TEMPS N'EXISTE PAS, il ne faut pas être dupe pour autant.

D'abord, il faut savoir que le photon est une particule sans masse, et relativiste. Tout est dans ce mot, relativiste. Au niveau photonique donc, on peut observer bien des effets difficilement explicables dans le monde réel. Prenez simplement la nature dualiste de la lumière. La lumière est-elle une onde ou un corpuscule? Vous désirez que je parle simplement, eh bien, selon l'approche que l'on utilise pour l'observer, la lumière semble être l'un et l'autre. Tout ça parce que le photon est une particule relativiste.

Ensuite, la fameuse corrélation des paires de photons, peut bien n'être qu'un simple effet secondaire issu de la manière dont ils sont créés. Observez bien le montage des pages 40 et 41 de l'article que vous citez. Vous pouvez voir que le faisceau laser, réfléchi par un miroir, pénètre à l'intérieur d'un cristal, ce qui engendre l'émission simultanée de deux photons corrélés. Il est tout à fait possible que la corrélation soit issue de cette émission. C'est à dire, que dès le moment où ils sont émis, les deux photons sont corrélés. Ainsi, lorsqu'ils se retrouveront devant le miroir secondaire, et séparés de 55 mètres, ils adopteront le même comportement.

Vous comprenez bien, je l'espère, que je ne veux dénigrer en aucune manière l'équipe scientifique à la source de cet article. Le montage est parfait, et l'expérience peut-être répétée, sans doute avec les mêmes résultats. La démarche scientifique est donc sauve. Par contre, tout est dans l'interprétation de ces résultats. Ces gens n'auront peut-être finalement conclu que ce qu'ils espéraient observer, à savoir la disparition de la causalité au niveau quantique. 

Soyez très prudent: on ne peut remettre en question le principe de causalité sans revoir toute la physique. D'ailleurs, si la lumière a une vitesse limite c'est bien pour respecter le principe de causalité, sinon, des évènements pourraient se produire avant même d'avoir été déclenchés. Pensez à ça.

Albert Einstein


 



 

mehni2


 
Bonjour c'est encore Mehni!

Je tiens à vous remercier encore une fois! Non seulement pour la réponse précise et claire que vous m'avez donnée mais aussi du temps si réduit entre la question et votre réponse.

J'ai d'autres questions mais celles-là d'un tout autre ordre!

Mis à part la science j'ai une autre pseudo passion! C'est la philo et tout ce qui se rapporte aux questions dites existentielles comme dieu et autres! 

Moi j'aimerais vous poser la question à vous! Vous n'êtes pas qu'un vulgaire homme de science ou qu'un simple physicien vous avez changé la face du monde! Donc vos capacités vont au delà du domaine de la physique! 

Moi je ne suis pas intelligent pour tout vous dire je suis algérien ce qui n'a rien à voir dans le fait que je ne suis pas intelligent!!! Bref j'ai 20ans et mon cursus scolaire n'est pas des plus brillants d'où les nombreuses fautes d'orthographe! Il faut dire aussi que ici l'éducation n'est pas notre point fort!

Je n'ai aucune volonté je n'aime tout simplement pas étudier mais paradoxalement je me pose des questions qui me dépassent totalement dont je ne peux comprendre les réponses ou pas totalement!

Alors voilà pourquoi je me pose ce genre de questions alors que je n'ai subi aucune instruction dans ces domaines! Je suis incapable de résoudre un simple problème en physique ou en math! Pourquoi je m'intéresse alors à des sujets qui me dépassent et auxquels je ne pourrais acquérir le niveau requis. 

Je suis conscient que ma question n'a ni queue ni tête, et c'est en plus une question plus dans le domaine de la psychanalyse que de la science! J'ose espérer que vous pourriez m'apporter un élément de réponse dans cette question si confuse je dois l'admettre! Ou alors tout simplement j'ai juste envie de lire des mots qui me confortent! A vous de me le dire. 

Mes salutations les plus distinguées.


 



 

Albert Einstein
 
Bonjour Mehni,

Je n'ai pas vu de question précise dans votre message, sans doute avez-vous oublié de la formuler, mais vous parlez de Dieu, aussi je présume que vous désirez avoir mon opinion concernant Dieu?

Je ne voudrais surtout pas reprendre ici toutes les réponses que j'ai données sur Dieu, aussi, je vous réfère aux messages suivants auxquels j'ai répondu, et qui vous donneront une idée de mon approche de Dieu:

Physique et métaphysique
Cessez de dire à Dieu quoi faire
L'Islam
Que pensez-vous de Dieu?
Dieu en équations?

Je ne voudrais surtout pas vous donner l'impression que je désire me débarrasser de votre question, mais je crois avoir assez bien élaboré sur Dieu dans les messages cités.

"Ce qui m'intéresse, au fond, c'est de savoir si Dieu a eu le choix dans la création du monde".

Albert Einstein