Les maths
       

       
         
         

michelprovencherx@videotron.ca

      Je connais la très haute valeur des mathématiques qui sont à la base même de la pensée rationnelle, leur capacité à prédire des événements et des découvertes que les moyens expérimentaux pourront, plus souvent qu'autrement, valider un jour.

Ce que je déplore, c'est la façon dont celles-ci sont enseignées dans les écoles. À toute vitesse, la charrue devant les boeufs. On y néglige l'histoire des Maths de l'antiquité à nos jours, on nous bourre le crâne de formules et de concepts à mémoriser seulement... Bien sûr j'exagère un brin puisqu'à l'école primaire et plus tard au secondaire, une démonstration imagée accompagne souvent la formule ou le concept. Mais les raisons qui promeuvent l'enseignement des maths me semblent strictement pécuniaires.

Pour ma part, mon principal blocage, et que je trouve particulièrement rebutant est la syntaxe des mathématiques dans certains domaines comme la physique. Du chinois!

À part une farouche détermination à surmonter les obstacles ayant pour cause une certaine paresse intellectuelle et la peur d'avoir à gravir l'Everest, par quoi me conseilleriez-vous de commencer pour arriver à maîtriser cette matière afin de pouvoir laisser l'intuition s'y exprimer et peut être même de créer?

MP

 

       
         

Albert Einstein

      Cher Michel,

Je partage entièrement votre point de vue sur l'enseignement. J'ai toujours détesté la manière dont les choses sont enseignées, pas seulement les mathématiques, et cela a contribué largement a créer ma réputation d'élève rebelle, ce que j'étais, en fait. Pour moi, le bourrage de crâne et l'enseignement, ce sont deux choses bien distinctes que l'école n'a pas encore comprises. Pour l'essentiel, ce n'est pas dans les écoles que j'ai appris ou étudié les matières qui m'étaient chères, mais bien à la maison, avec mon oncle Jakob, qui était vraiment intéressé à me les enseigner, ou avec deux de amis, quand nous avons créé l'Académie Olympia.

Je ne saurais que vous recommander de vous procurer un ou deux volumes traitant des matières qui vous intéressent le plus, même si ces volumes ou ces matières ne font pas partie de votre cursus scolaire, et de les lire à fond. S'il s'y trouve des exemples pratiques, tentez de les comprendre, refaites les théorèmes par vous-même, inventez-en de nouveaux, créez vous des problèmes mathématiques avec un bon degré de difficulté, et tentez de visualiser les courbes, équations, aires ou surfaces, mentalement. N'hésitez pas à sortir du cadre du livre et de vous en procurer un plus avancé au besoin. Vous découvrirez ainsi assez rapidement que vous dépassez les autres, qui se contentent de suivre le programme scolaire comme des moutons qu'on amène tondre, ce qui vous incitera à continuer encore plus loin.

Je vous encourage du fond du coeur.

Albert Einstein